En embuscade sur son écran radar

 

A la machette Jean-Christophe Féraud s’est taillé une place sur le web avec son blog surmonecranradar.com. Ce journaliste est un nostalgique qui va de l’avant. Qui a toujours fait sien le credo proclamé du quotidien Libération au moment de son lancement en 1973 : « Etre comme une embuscade dans la jungle de l’info« .

 C’est avec une sorte de  pronunciamento  bien vibrant comme celui-là que l’on s’embarque dans le journalisme avec l’envie d’en découdre. Idéalement on se voit dans l’investigation, au pied du mur de Berlin qui s’effondre ou en envoyé spécial aux Etats-Unis dès le 12 septembre 2001.

Sur les quelque trente mille cartes de presse que compte la France bien peu ont cette chance. Il est vrai que tout le monde n’est pas candidat à l’extrême et qu’il est dans la presse des postes tout à fait honorables et même passionnants qui ne nécessitent pas le port d’un gilet multi-poches.  Ainsi d’aucuns se seraient damnés pour un ticket aux Cahiers du Cinéma, un strapontin au Magazine Littéraire voire un transat à Télérama.

Au sortir de ses études d’histoire et d’une maîtrise des sciences de l’information, Jean-Christophe Féraud a atterri dans la presse économique un peu comme un parachuté qui se demande où il va poser les pieds. Comme un peu tout le monde il devait atterrir dans la jungle des infos et le maquis des médias. Sa culture, sa curiosité, son talent à l’écriture ont fait qu’à 44 ans bientôt 45 il est devenu ce qu’il est convenu d’appeler un bon professionnel de l’information comme on peut dire un bon ingénieur des télécoms. Il y a lui, il y en a d’autres. Mais c’est déjà pas mal.

Depuis près de deux ans son nom circule de plus en plus sur Internet. Avec son blog, sur monecranradar.com, Jean-Christophe Féraud a enfin trouvé une posture qui correspond à son idée d’embuscade. Plus qu’un autre il observe le monde des médias qui évolue à toute vitesse et fraye avec owni.fr en tant que conseiller éditorial..

Il y a une sorte de tsunami lent qui bouscule depuis 10 ans les règles de l’information et, avec surmonecranradar.com, celui qui est aussi journaliste aux Echos, détecte souvent mieux qu’un autre l’avancée irrépressible de l’information pixélisée. Pour lui, surmonecranradar.com, est comme «un laboratoire personnel» d’où il observe le monde à travers une «pluie de pixels». Ce qui est assez joliment dit.

C’est écrit comme on dégaine et ça se lit cul-sec. Lisez son compte-rendu récent d’une lecture que l’écrivain Ellroy a faite à Paris, son propos sur le «total recall»ou la mémoire numérique depuis  288 avant JC ou encore la collaboration énervée mais revigorante d’une journaliste trentenaire, Morgane Tual. Un écran radar à part.

Jean-Christophe Féraud. Photo: PHB

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Presse, Web. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à En embuscade sur son écran radar

  1. Ping : Tweets that mention En embuscade sur son écran radar | Les Soirées de Paris -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *