Un sourire sur place et à emporter

 

Pas une fausse note pour un repas à onze euros, cela mérite d’être raconté, même en bref. L’endroit s’appelle «La tête dans la cuisine» un nom qui correspond bien à ce quartier «branché» et qui, de ce strict point de vue, pourrait faire peur. Le menu s’affiche en outre tous les jours sur la page Facebook du restaurant : les radicaux de la cuisine traditionnelle pourraient trouver ça rédhibitoire. Il y est par-dessus le marché, question «d’apéro sans alcool », ce qui pourrait entraîner une suspicion de secte bio. Mais nous nous sommes régalés.

D’abord une salade d’endives, pommes, mimolette et noix, à l’équilibre si réussi que l’on se surprend à se passer de pain ce qui est tout à la fois rare et très bon signe. Ensuite une quiche aux champignons, mozzarella et coppa qui était simplement savoureuse au sens où ses différents parfums (attention on décolle) s’exhalaient sur toute la surface palatiale du client tout en laissant dans la bouche une bonne persistance après déglutition. Avec un riz au lait bon (sans être parfait) pour conclure et le tout pour 11 euros, il y a là de quoi hésiter à faire connaître l’adresse. D’autant que la «tête» qui se trouve dans la cuisine sourit sans discontinuer dès qu’elle apparaît derrière son comptoir.

C’est tout petit, c’est au 29 rue Jean-Pierre Timbaud, métro Oberkampf ou République et le menu est affiché tous les jours (donc) sur leur page Facebook.

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Gourmandises. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *