Cadrés jusqu’au sommet de leur gloire, les Smiths

 Jusqu’au 15 juillet, la Proud Gallery, au coeur du marché de Camden à Londres, vit au rythme de Manchester et d’un des groupes les plus emblématiques des années 80, The Smiths. Kevin Cummins qui pendant 20 ans a photographié la scène mancunienne expose ses images magnifiques des Smiths et de leur chanteur iconique, Morrissey.

 

Un groupe indémodable. En 1982, quelque part dans la banlieue de Manchester, dans les années les plus noires de l’ère thatchérienne se forme l’un des groupes mythiques des 80s : The Smiths. Bien que la durée de vie du groupe ne dépasse pas 4 années, les Smiths marque à jamais une génération et leurs chansons (Girlfriend In A Coma, This Charming Man…) ont à la fois une force et une fraîcheur qui les rendent indémodables, intemporelles. Trente années plus tard, les Smiths ont passé avec distinction le cap du démodable. La fidélité et la diversité de leurs fans (de David Cameron à de nombreuses communautés hispanophones américaines en passant par JK Rowling) ajoutent à leur aura de groupe qui a su s’arrêter au sommet de sa gloire après la sortie de leur album le plus achevé Strangeways here we come.

The Smiths. Dunham Massey, Greater Manchester. September 1983 © Kevin Cummins / Manchester: So Much To Answer For, Proud Camden, 1st June – 15th July 2012, www.proud.co.uk

Des photos comme des icônes. Kevin Cummins, lui, vit dans l’ombre des Smiths pendant la durée de leur vie musicale et continue de prendre Morrissey en photo lors de sa carrière solo. Quand The Smiths apparaissent sur la scène pop-rock mancunienne, Kevin Cummins est déjà “le” photographe des groupes de Manchester. Notamment connu pour ses photos de Joy Division et de leur légendaire chanteur Ian Curtis -suicidé à 24 ans-, Kevin Cummins trouve dans les Smiths son sujet idéal. Il réalise leurs photos publicitaires, les photographie d’innombrables fois pour NME (New Musical Express -fameux magazine de musique qui fait la pluie et le beau temps des charts britanniques -), les suit en tournée dans le monde entier. Jusqu’à leur séparation en 1987. 

Des performances sur scène à l’intimité d’instants volés en passant par des portraits promotionnels qui pour beaucoup ne sont pas inconnus, la Proud Gallery nous fait voyager dans une iconographie riche et émouvante qui ne fait que renforcer ce que les fans savaient déjà : Morrissey, en plus de son talent d’écriture et de composition, est une icône “in love with the camera” et probablement “in love with himself”. Manque à ce bel étalage d’images la bande-son : On aimerait tant que, sur la scène vide qui fait face au mûr de photos -la Proud Gallery organise aussi des concerts-, les Smiths reviennent juste furtivement, légèrement et égoïstement.

Manchester : So Much To Answer for – The City That Shaped The Smiths

 

Ecouter « Girlfriend in a coma »

 

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Exposition, Musique, Photo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *