La RATP encore un cran trop loin

Un phacochère, un âne…de l’aveu de la RATP elle-même, l’idée est d’aller «un cran plus loin» avec cette nouvelle campagne de pub qui assimile les voyageurs incivils à des animaux. Nier la qualité  d’humain à l’usager des transports, quand bien même il mettrait ses pieds sur une banquette (ce qui est fort mal) relève d’un postulat un peu fort en odeurs de fromage. Surtout si l’on met en regard cette communication pour le moins singulière avec  le traitement général des passagers.

Le site de la de la RATP qui nous apprend -répétons le – que cette campagne  entend aller «un cran plus loin» se justifie par un sondage TNS Sofres (dont elle ne livre pas les détails), selon lequel  96% des franciliens estiment «que la RATP a eu raison (en 2011) de sensibiliser les voyageurs aux incivilités». On notera la subtilité : ils ont apprécié l’intention. Nous n’avons pas leur opinion sur la campagne. Et quand bien même auraient-ils apprécié l’idée imagée de la première vague de pub (ce qui reste hautement douteux), eût-ce été  une raison pour descendre à ce niveau peu reluisant de comparaison et…d’incivilité ?

C’est quoi aujourd’hui le transport francilien que l’on n’ose plus dire urbain (au sens courtois) à ce niveau d’entassement aux heures des pointe ? C’est quoi aujourd’hui ces souricières tendues dans les couloirs du métro afin de contrôler les titres de transport  avec un agent en back up pour serrer les éventuels fuyards ?

La vérité aujourd’hui  est que les usagers, sans doute à 96%, supportent les conditions difficiles de transport avec un stoïcisme finalement remarquable. L’autre vérité est qu’une petite frange de la population se comporte effectivement avec une désinvolture coupable. Mais en aucun cas, les usagers quels qu’ils fussent, ne méritaient pareil mépris par voie de comparaison.

Sans compter que, c’est l’autre versant de la campagne, les usagers sont, par-dessus le marché, priés de sourire. Devant l’outrage qui leur est fait on reste rêveurs. Est-ce que cela partait d’une bonne intention? Même de cela il est permis de douter.

Publicité de la RATP sur les incivilités utilisant un âne. Photo: Les Soirées de Paris

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Humeur, Publicité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La RATP encore un cran trop loin

  1. Bruno Philip dit :

    Moi passager j approuve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *