Paris, 42e rue

La Place Saint-Georges n’est pas Times Square, mais le Théâtre La Bruyère prend cet été des airs de Broadway. Deux ans après Padam Padam, hommage nostalgique au méconnu Norbert Glanzberg, Isabelle Georges et ses boys nous refont le coup du spectacle musical. Quelle réussite !

En avant donc pour 1h15 (on en reprendrait bien une louche) de voyage à travers l’histoire de la comédie musicale, là-bas, outre-Atlantique, de New York à Hollywood. La meneuse de revue à la voix d’or est efficacement servie par un petit orchestre jazz, et les extraits de spectacles s’enchaînent sans précipitation, c’est à dire sans négliger des transitions qui font mouche, souvent drôles. Voilà bien un spectacle d’une grande sincérité, la joie de nous le présenter est communicative. Toute la famille est aux anges. Que celui qui n’en ressort pas le cœur léger vienne me réclamer le prix du billet (je ne le croirai pas).

Photo: François Darmigny/Maybe

De My Fair Lady à Chantons sous la Pluie (attention au premier rang !), de West Side Story à Porgy and Bess, ce Broadway En Chanté est un élixir vivifiant entre deux averses. En attendant le soleil des vacances, le Théâtre La Bruyère nous propose un aller simple pour le rêve américain, celui qui a inspiré des générations d’immigrés pour que, sur scène au moins, l’espoir vive toujours.

 

Embarquement immédiat pour Broadway

Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Spectacle, Théâtre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Paris, 42e rue

  1. Bruno Philip dit :

    Singing in the rain in Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *