Mode : Londres en plein paradoxe

Démesure dans les couleurs et les impressions, retenue et rigueur dans les formes, la saison prochaine, vue de Londres, nage entre deux eaux  sans jamais se départir de sa créativité.

Laboratoire de tendances, vivier de jeunes talents, créations les plus folles : on a tout dit sur la mode made in London ou presque. En cette année, marquée par  les célébrations du Jubilé de la Reine et les JO de Londres cet été, les  tendances pour la saison printemps été 2013 promettaient de parachever une année riche en événements. 

Collection Burberry Prorsum Femme P/E 2013. Source image: Burberrybrand.com

Côté podiums, on a plutôt été surpris par cette semaine de la mode qui s’est tenue du 14 au 18 septembre dans la capitale britannique. D’abord par cette incroyable palette de couleurs pétillantes, métallisées qui feront du printemps prochain une célébration constante du retour des beaux jours : les orange sont lumineux, les bleus somptueux  et les verts vibrants. Chez Burberry, le créateur Christopher Bailey  a également mis le paquet sur des rouges façon rouge à lèvres, des turquoise et de beaux rose sur des soies et des cuirs métalliques dans une collection  qui marque un véritable renouveau pour la marque.

Ambiance ultra-colorée aussi chez Matthew Williamson dont l’inspiration est tout droit issue du festival des couleurs indien, le Holy Festival. La femme de la saison prochaine est une femme qui n’a pas peur de se faire remarquer. Elle ose les couleurs pétillantes, les décorations précieuses, mais aussi les motifs surdimensionnés, comme on a pu les voir  chez le jeune créateur Henry Holland pour la griffe House of Holland. Très souvent, elle se dévoile dans des tenues transparentes où les effets de superposition assurent au vêtement une élégance raffinée. 

Source photo: Acne Studios

 La tendance est au ramassé : les vestes sont courtes, les shorts sont minimalistes. Paradoxalement, ce dévoilement n’exclut pas la rigueur et la retenue dans les structures et les formes.  La ceinture, aussi fine soit-elle, est très présente sur les podiums. Et les dessins géométriques hantent les imprimés, en jouant sur la couleur.  Allusion très nette aux JO, la performance sportive est aussi au centre des inspirations : le jeune créateur David Koma redonne du punch à la tenue de tennis, en l’assortissant  de pièces en cuir et en soie. Chez Acne (ci-contre), on mise sur la casaque du jockey tandis qu’Antonio Berardi hausse le vêtement de sport au niveau d’un objet de luxe.  La créativité de la scène londonienne n’est plus à démontrer. Cerise sur le gâteau : elle s’accompagne désormais d’une vraie volonté d’être portée….

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Mode. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Mode : Londres en plein paradoxe

  1. Bonnie dit :

    So nice ACNE !

  2. Bruno Philip dit :

    Un moment de détente et de grâce un lundi matin merci

  3. de FOS dit :

    Vivement le printemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *