Potimarrons surprises en turlututu

Est-il besoin d’être à Halloween* /Pour goûter aux  potimarrons ? Seule condition : qu’ils payent de mine, /Qu’ils  soient aussi jolis que bons…

Voici quelques recettes amusantes de potimarrons farcis – un légume de saison dont la forme et la couleur illuminent d’abord l’assiette avant de réjouir le palais.

Ce petit frère du potiron a un goût de marron plus prononcé que son aîné, ce qui  lui vaut le diminutif de « courge-châtaigne ».  En cuisine, il collectionne les médailles. Premier prix de la recette pratique et économique, il  s’accommode de tout  et  dispense qui  l’accommode d’avoir à en peler la peau. Chez lui tout est bon, aussi est-il est pour le végétarien ce qu’est le cochon pour le carnivore. Lauréat de la diététique, il séduit les soucieux de leur ligne qui au marché le repèrent à sa teinte orangée et  son chapeau pointu. Il remporte la coupe des saveurs dans la gamme subtile et recherchée des sucrés-fumés. A la Faculté, il obtient la mention Très Bien pour les vitamines et oligo-éléments de sa chair sucrée juste ce qu’il faut (devançant  la citrouille dans l’épreuve). Il décroche enfin l’oscar du légume-primeur hivernal  le plus prisé du jeune âge, récompense à  laquelle son  « Turlututu » de couvre-chef n’est assurément pas étranger.

 

Photo: Guillemette de Fos

Après le discours panégyrique, la méthode pour faire le meilleur usage du pluri-discipliné. Comptez un potimarron par personne. Il  faut qu’il soit petit pour pouvoir se serrer au four et laisser de la place à ses semblables.  Scalpez-lui la tête en zigzag, opération moins délicate qu’il y paraît. Dentelée sur sa tranche, la cuillère à pamplemousse est  utile pour effectuer ce genre d’opération. Retirez les pépins du tronc et du chapeau du potimarron. Otez  également une petite bande de peau à son séant pour qu’il puisse se tenir droit dans le plat (ou la lèchefrite) où  il sera enfourné.

Attaquez-vous à  l’appareil (contenu).  Mélangez de la crème fraîche (plus elle est épaisse, moins elle s’échappera du primeur lors de la cuisson) à ce qui vous passe par la main. Quelques exemples : des lardons préalablement blanchis + une grosse pincée de noix de muscade/du fromage de chèvre frais écrasé à la fourchette +  quelques noix concassées/des bribes de châtaignes + une cuillérée à café de curry…

Glissez les potimarrons farcis et chapeautés à four chaud (180°). Comptez  150 à 180 minutes de cuisson. Cinq minutes avant servir, ôtez  les couvre-chefs  et  parsemez les potimarrons de gruyère râpé. Faites dorer quelques brèves minutes sous le  gril en surveillant de près. Servez les légumes farcis à l’assiette avec leurs chapeaux à côté. Ce serait dommage de s’en priver, la bienséance a des limites !   

 * Fête importée des USA, Halloween (ou veille de la Toussaint) eut  lieu mercredi 31 octobre dernier.

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Gourmandises. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.