Noëlla Pontois au firmament

Une fable. Celle de la rencontre entre un petit rat et un éléphant. La scène se déroule jusqu’au 29 mars en plein Paris, rue Volney, à deux pas chassés de l’Opéra. En clair, Eléphant Paname, nouveau lieu de bouillonnement artistique, consacre une exposition à la danseuse étoile Noëlla Pontois. Un délicieux hommage pour ceux que le prix dela visite (12,50 euros …) ne rebutera pas.

Noëlla Pontois nous présente en musique les plus grands moments de sa très riche vie d’artiste. Films, photographies, coupures de presse, tenues de scène (robes ou autres diadèmes, de la collection personnelle de la danseuse), jusqu’à la reconstitution d’une loge, toute la palette des souvenirs est réunie. Les partenaires fameux de celle qui fut nommée «étoile» en 1968 ne manquent pas à l’appel naturellement, de Rudolf Noureev à Mikhaïl Barychnikoff. Une vie de labeur et de reconnaissance mondiale.

Noëlla Pontois. Photo: Emmanuel Donny

Fanny Fiat, aux commandes d’Eléphant Paname avec son frère Laurent, est à l’origine de cette exposition. Elle a été l’élève de Noëlla Pontois à l’Opéra de Paris et fut d’ailleurs « sujet » avec sa fille Mitéki Kudo. « Je lui dois mon envie de danser » assure-t-elle au sujet de « cette ballerine française par excellence ».

 

Le vernissage de l’exposition a été l’occasion d’une touchante cérémonie, celle de la remise des insignes d’Officier de la Légion d’honneur à Noëlla Pontois par l’ancien directeur de l’Opéra de Paris Hugues Gall. Dans l’assistance, nombre d’anciens camarades de jeu de la danseuse, parmi lesquels Brigitte Lefèvre et Elisabeth Platel, ont bu les paroles de celui qui confesse (non sans humour ?) ne toujours rien comprendre à la danse. Noëlla Pontois sourit. Humble et discrète, on la soupçonne d’être presque gênée de tant d’honneurs. Pas étonnant qu’avec ce talent et ce caractère elle ait choisi les étoiles du Finistère pour éclairer le ciel de sa maison de vacances.

 

L’exposition. Photo: Emmanuel Donny

Pour suivre l’étoile 

 

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Danse, Exposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Noëlla Pontois au firmament

  1. GUENOT Roland dit :

    Vu ce jour votre exposition consacrée à Noella Pontois. Comment vous dire merci de célébrer cette « artiste femme » qui a porté l’art de la danse à son plus haut niveau, à un niveau rarement égalé.
    Un énorme regret que vous ne pouvez apparemment pas exaucer: l’absence de vidéos , exceptés de petits moceaux sur INA et You Tube ( que nous ne pouvons pas acheter ), malgré mes recherches. Même « portrait de femme » n’est pas commercialisé.
    Encore merci pour votre initiative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *