Œil et griffe de tigresse

Photo prise sur le site de Elle.fr. (Les Soirées de Paris)La mode est aux cartes postales. Sur Vogue.fr, la Fashion Week expédie les siennes en provenance de Paris et New York, les deux capitales de la mode. On y voit des vidéos de défilés annonçant  les prochaines tendances pour l’automne-hiver 2014-2015.

De ces courts passages livrés en accéléré, on aura retenu ce curieux maquillage des yeux. Avec lui, sans se tromper, on peut avancer qu’aux prochains frimas, l’œil sera félin ou ne sera pas !

On le doit au chef maquilleur d’Estée Lauder. Il  dessine sur les mannequins comme de fines moustaches au coin extérieur de leurs paupières mobiles. Il leur applique trois traits noirs et rouges qu’il trace au fil dentaire préalablement trempé dans du liner noir ou du rouge à lèvres. Il fallait y penser…

Tom Pécheux en fait ainsi des Miss Tigrées. Des femmes aux yeux de chat sauvage. Les mutuelles ont déjà fait savoir qu’elles ne rembourseraient pas les rouleaux de fil acquis pour cette  utilisation…

Il va de soi que  le support dermique de ce fard original doit être impeccablement  lisse.  La moindre aspérité fait bosse, la plus petite ride se transforme en crevasse. Et le dommage dépasse toujours  l’épaisseur du trait. Qui ne s’est jamais maudit d’avoir préféré la  laque (qui accuse les imperfections) au satiné (qui les pardonne) lève ici son pinceau !

Un derme parfait, c’est dire s’il faut que les mannequins soient jeunes. Et même très jeunes.  Il n’est pas loin l’âge où elles fredonnaient encore cette comptine aux paroles (presque) de circonstance qu’on apprend en maternelle*.

Photographie du site elle.fr (LSDP)

Photographie du site elle.fr (LSDP)

Il n’empêche, ces trois traits qui surlignent avec finesse le regard nous sont apparus d’un bel effet graphique. Ils en  accentuent la profondeur énigmatique. Ils lui confèrent aussi un amusant effet bande dessinée. Mais l’émotive qui arbore cette peinture de guerre (en dentelles) devra  veiller à différer ses larmes à la planche suivante, faute de quoi elle brouillerait les couleurs et gâcherait son image. Pas vraiment le but recherché. Et bien sûr pas question pour elle de mettre le nez dehors par temps de blizzard. Avec le grand froid l’œil  larmoie.

Ces trois lignes externes, qui symbolisent la vitesse dans les dessins, collent  à l’allure marathonienne des mannequins défilant sur les podiums.  De ce fait, de  la tête aux pieds, les belles sont raccord !

Côté maquillage des ongles en revanche,  on peut n’être pas convaincu par les griffes qu’arboreront ces tigresses dans le vent,  à en juger à la nouvelle french manucure entraperçue sur le site informatisé. L’ongle se porte court et à bout carré, mais le bord libre, au-delà de la ligne rose, passe du blanc chic à la couleur foncée. Qu’il nous soit permis de trouver qu’il donne à la féline un regrettable aspect négligé.

 

*La chanson du Clown :

J’ai un gros nez rouge

Des traits sur les yeux

Un chapeau qui bouge

Un air malicieux
Deux grandes savates

Un grand pantalon

Et quand je me gratte

Je saute au plafond.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Mode. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Œil et griffe de tigresse

  1. Bruno Sillard dit :

    Superbe idée de papier, je fil tout droit acheter du fil dentaire et du liner noir.

  2. Ces peintures de guerre n’augurent rien de bon… PHB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *