Par l’opération du Saint-Esprit

Vitrail représentant l'esprit Saint à l'église Belleville. Photo: Les Soirées de ParisQuand Guillaume Apollinaire songeait aux seins de Madeleine, il affirmait voir, le souffle du Paraclet descendre sur la poitrine de sa conquête. Le Paraclet est l’esprit de l’intercession. Chez les chrétiens c’est l’Esprit Saint qui descend plus raisonnablement … sur les apôtres, possiblement sous la forme d’une langue de feu. Pour le citoyen français, la Pentecôte est juste une journée de break dans le deuxième set.

La foi chrétienne repose sur un ensemble de choses comme la résurrection et sur des images concevables pour l’être humain tels le fils, le père, la Vierge, les apôtres. C’est bien la faiblesse de l’homme de ne pas pouvoir se représenter Dieu autrement qu’en chair et grand comme deux fois Tony Parker. A l’heure où je vous parle d’ailleurs, il s’affaire autour du barbecue dans le jardin d’Eden, tandis que Marie prépare les crêpes, que Jésus joue en ligne et que Joseph soulage ses rhumatismes avec une boisson anisée. C’est un peu ridicule mais c’est ainsi, s’il n’y pas une transposition du réel dans l’imaginaire, la foi flanche.

Vitrail représentant l'Esprit Saint (Eglise de Belleville). Photo: Les Soirées de Paris

Vitrail représentant l’Esprit Saint (Eglise de Belleville). Photo: Les Soirées de Paris

De ce point de vue matérialiste, les textes ont dû prudemment définir l’Esprit Saint comme le troisième personnage de la Trinité alors qu’il est de toute évidence le premier. Surtout, il est « inconnaissable » ce que ne peuvent qu’approuver les agnostiques. Ce n’est même pas le distributeur de la matière, sujet qui structure la quête des astrophysiciens, il est l’immanence, un infini sans enveloppe caractérisée. L’espace saint, si l’on veut bien me permettre cette notion, englobe les différents vecteurs religieux terrestres, chrétiens, animistes… Le Saint-Esprit est global sans caractéristique dimensionnelle.

Au Sénégal entre autres, il est certaines personnes (les Sereer) qui ont si bien domestiqué cette perspective inouïe que constitue l’inconnaissable, qu’ils ne disent pas « il pleut » mais « Dieu pleut », tandis que les ancêtres disparus font l’ambiance autour des cases. N’oubliez pas enfin qu’au paradis tous les jours seront fériés.

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Essai. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Par l’opération du Saint-Esprit

  1. jmc dit :

    Un prêche à vous redonner la foi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *