Barthélémy Chanteur : trublion il va sans dire !

BarthélémyRue la Bruyère, dans le plus petit théâtre de Paris – 25 places dans 16m², difficile de faire plus réduit – se produit actuellement, tous les lundis, un chanteur on ne peut plus atypique : Barthélémy. Peut-être le connaissez-vous déjà, car celui-ci n’est plus un inconnu, ni un perdreau de l’année non plus.

Depuis plus de vingt ans, il exerce son talent sur les petites scènes parisiennes et autres, pour le plus grand plaisir d’un public fidèle. Après avoir participé à l’aventure du Petit Théâtre de Bouvard, puis continué une carrière d’humoriste dans le café-théâtre, notamment au Tintamarre à l’époque de Muriel Robin et de Pierre Palmade, Barthélémy s’est ensuite tourné vers la chanson. La chanson humoristique, cela va sans dire, mais pas que. Il a aussi écrit et monté des pièces de théâtre. Le voici donc actuellement à La Petite Loge en tant que compositeur-interprète. Seul en scène, avec sa guitare pour tout instrument, l’artiste, vous l’aurez deviné, a de l’humour à revendre. Jouant avec l’intimité du lieu, il n’hésite pas à interpeller son public et crée d’emblée une ambiance des plus chaleureuses. A peine assis, le spectateur venu pour la première fois – mais certainement pas la dernière – comprend que la bonne humeur sera au rendez-vous et que le spectacle, mené à un rythme soutenu, ne le laissera pas en repos.

Ce garçon à la “gueule marrante” – c’est d’ailleurs le titre de l’une de ses chansons – déborde d’une énergie communicative. Les textes sont très travaillés et les mélodies, entraînantes. Avec le temps, son répertoire s’est élargi – 120 compositions au compteur, 4 albums et un cinquième en cours – et comprend désormais tout un panel de chansons des plus variées. Si l’on retrouve avec plaisir certaines chansons de ses débuts devenues désormais des classiques telles « La copine à Vincent », « 58 filles », « Raviolis en boîte » et dans lesquelles la gent féminine et les relations amoureuses sont dépeintes avec beaucoup d’humour, c’est avec bonheur qu’on en découvre de nouvelles comme, par exemple, « L’homme de Cro-Magnon » dans laquelle notre monde d’aujourd’hui est sacrément mis à mal. La forme n’empêchant pas le fond, tant s’en faut, ce « Volontaire pour la révolution » qui souhaite être « Incinéré au feu de bois » a aussi une âme d’anarchiste et des messages très personnels à faire passer, sur la société et la vie en général. Brassens et Renaud ne sont pas loin.

Par ailleurs, certains textes empreints d’une sagesse à laquelle nous ne sommes plus habitués ( « Jaloux de rien », « Deux tu l’auras », « L’idiot du village », « Les médailles en chocolat »… ) font le plus grand bien par les temps qui courent. Il faut du courage de nos jours pour affirmer “La peur de perdre ne fait jamais gagner” ou bien encore “On peut très bien avancer en marche arrière et se tromper n’a jamais tué quelqu’un.” Ils vont à contre-courant de notre époque de libéralisme et performance à outrance. Et c’est très agréable !
Si la plupart des textes débordent de drôlerie ( « La poire en deux » ou « On ne peut pas s’réveiller deux fois d’suite », « Prière pour être seul à 40 ans », « Deux heures et demie », « Quelle catastrophe! », « Du côté des garçons », « Tu dis que des conneries », « Je déménage Vincent »… ), d’autres sont empreints de tendresse et de nostalgie ( « Les filles me font envie », « Sans aller chercher plus loin », « Dix chansons », « Transparent et léger »… ).

Barthélémy. Source image: La petite loge

Barthélémy. Source image: La Petite Loge

La mélancolie est parfois aussi au rendez-vous avec notamment la très belle chanson intitulée « Montreuil sous bois » dans laquelle Barthélémy aborde avec pudeur et légèreté son enfance et le temps qui passe.

Cet article n’ayant pas le pouvoir de vous faire écouter ses textes, ni entendre ses mélodies, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller voir sur place ce trublion unique en son genre. Vous ne serez pas déçus ! C’est vraiment exceptionnel !

Isabelle Fauvel

Barthélémy Chanteur tous les lundis à 20h à La Petite Loge 2 rue La Bruyère 75009 Paris

Vendredi 11 mars, aux Trois Baudets en 1ère partie

Barthélémy Chanteur
Discographie :
Prière pour être seul à 40 ans
Volontaire pour la révolution
Une gueule marrante
Avril 2038

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Musique, Spectacle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *