Le Vin-Set, enfin un bar à vin pas bobo à SOPI

Bar au vin-set. © Vin-SetTiens, un nouveau bar à vins ! La vitrine rouge vif, celle d’une ancienne boucherie chevaline, attire le regard. Un coup d’œil à l’intérieur laisse entrevoir un décor engageant. Ça donne envie de pousser la porte. Dont acte.

Loin des cafés et bars bobos au style épuré et glacé de SOPI (South Pigalle), on entre dans un bistrot traditionnel. Meubles typiques chinés, tables en bois espacées, carrelage ancien, coin canapé Chesterfield avec une table René Pierre de jeux d’arcades de café; un clin d’œil aux années 1980 pour les nostalgiques des parties de Pac-man ou Space Invador. Au fond de la salle, une verrière s’ouvre sur une petite cour peinte avec un décor champêtre rafraîchissant.

Derrière le bar, Xavier Toupance et Anna Glaser nous accueillent chaleureusement. On est tout étonné de découvrir un couple à peine trentenaire dans un décor authentique à SOPI. Mais la culture bistrot d’autrefois, Xavier et Anna la revendiquent. Xavier, le gérant, notamment de par ses origines bourguignonnes. Après avoir travaillé dans le spectacle et comme libraire, il a réalisé son rêve en ouvrant le Vin-Set, fin 2015. Anna et lui ont repensé le décor pour créer : « une ambiance simple, pour qu’on se sente comme à la maison », dit Anna. Et, ils font tout pour, aux petits soins pour leurs hôtes. La clientèle est plutôt jeune, 25 à 35 ans, mais elle ne pratique pas le bashing si on a passé cette limite. Les  » happy-winer  » comme se plait à les appeler Anna, se retrouvent souvent ici après le travail.

Pour sélectionner leurs vins, Xavier et Anna ont sillonné la France à la rencontre de petits producteurs de Bourgogne, du Beaujolais et du Minervois, principalement. Il en résulte une carte équilibrée, qui tourne régulièrement, avec des vins très aimables à des prix sages (de 19 à 38 euros, la bouteille et de 5,50 à 8 euros, le verre).

Xavier, patron du Vin-Set. © Vin-Set

Xavier, patron du Vin-Set. © Vin-Set

Vous hésitez? Xavier saura vous conseiller judicieusement entre un Hautes Côtes de Nuits 2013 (Domaine Tramier), un Mercurey 2012 (Château Mi-pont), un Givry 1er Cru 2013 (Domaine Monneret) ou dans le beaujolais, un Saint-Amour 2014 (Domaine Tranchant), un Morgon 2013 (Domaine de La Croix Mulins) ou encore, une cuvée Eden 2012 du Minervois.

Vous êtes plutôt blanc? Alors trempez vos lèvres dans un Viognier 2014 (Domaine La Prade Mari), unLeukadios 2014 (Domaine Sainte Léocadie), un Chablis 1er Cru 2013 (Domaine Tramier), ou un Rully 2009 (Domaine Langeron), etc. Si vous préférez la bière, commandez une Eurelienne, une bonne bière artisanale.

Des planches généreuses de fromages, charcuteries, produits de la mer, des AOP pour la plupart, accompagnent les dégustations (20 euros la planche pour 3 à 4 personnes suivant l’appétit). Leurs compositions varient au fil des saisons et d’une table à l’autre. Brie à la truffe, munster à l’écorce de sapin, saucisson séché au sel de mer, magret de canard, jambon cuit à la truffe, rillettes de sardine au piment d’Espelette, poulpe mariné, il y a toujours une bonne surprise dans l’assiette, en plus de la fraîcheur ! Les dents sucrées se laisseront tenter par les desserts faits maison.

Comme quoi, même à SOPI, on trouve encore des gérants de bar qui s’intéressent à leurs produits !

Lottie Brickert

La planche du Vin-Set. © Vin-Set

La planche du Vin-Set. © Vin-Set

Le Vin-Set, 27 rue Rodier, 75009 Paris. Ouvert de 18:00 à minuit sauf les dimanches et lundis. Téléphone : +33 1 42 85 54 57. www. facebook.com/auvinset

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Gourmandises, Surprises urbaines. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Le Vin-Set, enfin un bar à vin pas bobo à SOPI

  1. philippe person dit :

    SOPI !!!! Fréhel doit se retourner dans sa tombe ! !!!

    Mais Montmartre semble disparaître
    Car hélas de saison en saison
    Des Abbesses à la Place du Tertre,
    On démolit nos vieilles maisons.
    Sur les terrains vagues de la butte
    De grandes banques naîtront bientôt,
    Où ferez-vous alors vos culbutes,
    Vous, les pauvres gosses a Poulbot ?
    En regrettant le temps jadis
    Nous chant’rons songeant à Salis,
    Montmartre ton  » De Profundis !  »

    Y a-t-il un SOMONT ?
    Pauvre France ! Pauvre langue française !
    Désolé Lottie, mais votre mot en sabir de Trissotin mondialisé va me faire passer une mauvaise semaine !
    (Pour les dinosaures, Salis, c’est Rodolphe Salis, le père du « Lapin Agile »…. The Agile Rabbit », si vous préférez)

  2. Benoît dit :

    Lottie j’admire votre obsessionnelle croisade « anti-bobo », elle vous mène à vous pâmer devant un bar dans son jus tout neuf proposant le verre de vin à partir de 5,5 euros …
    Benoît, à Sopi, ici on appelle ça le 9e

    • Steven dit :

      En même temps dans le vieux quartier de St Germain sur le boulevard, dans l’un des plus illustres cafés, on peut payer son verre de vin blanc jusqu’à 15 euros. Je me sens mieux en banlieue. A la brasserie de la gare que je fréquente, tout est bon à boire et à manger. La clientèle n’a pas de genre, elle est brassée, et cela convient à tous je crois. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *