Culture à la sauce américaine

Si l’on n’a pas d’envies précises en matière culturelle et que l’on interroge  affamé le plus gros moteur de recherche dans le monde, la réponse de la marque aux deux « o » est quand même assez déprimante. En cliquant sur la rubrique « culture » de Google, coincée entre les « sciences » et le « sport », la matière qui remonte alors à la surface est éloquente sur la façon dont fonctionne ce nœud algorithmique californien presque maître de l’univers après Dieu.

Sur la page française du moteur que l’on pourrait supposer la plus à même par sa géographie de pêcher sur le web et son environnement lacustre les actualités les plus mouillées de culture, les trois premières annonces publiées aujourd’hui lundi à 18h50 impressionnent: décryptage du show de Lady Gaga au Superbowl, « faut-il regarder Ennemi Public sur TF1 » tandis que Cyril Hanouna préparerait un film avec « toute la bande de Touche pas à mon poste« , cela commence fort. Qui espérait musée avec survol de la Renaissance se retrouve au fast-food.

Toujours sur cette page estampillée « culture »nous sommes invités à comprendre que de rage « Mariah Carey se venge de son ex en brûlant sa robe de mariée à 250 000 dollars » et que la nièce de Britney Spears « est dans un état critique après un grave accident« .  Lorsque tout à coup, le moteur fait un écart incohérent, un vrai effet de cisaille, en proposant un article sur les quarante ans du Centre Pompidou. L’impair. Ceux qui s’intéressent à la robe de Maria Carey et de ses relations conjugales à éclipses auraient de quoi se plaindre de ce détour inopiné et quasi-mortuaire. Mais c’était une bonne blague, humour-américain-vous-comprendre car la suite est un vrai plat de résistance à la française: Miss France 2015 serait peut-être en couple avec une certaine Iris Mittenaere, ce qui n’est donc pas sûr vu l’emploi du conditionnel mais une incertitude plus un démenti de la première intéressée, comme dirait l’autre, cela fait deux actus.

C’est triste.En ce moment-même on joue « Noce » au Lucernaire, une exposition Pissaro se mijote au musée Marmottan Monet, le talentueux photographe Mario Dondero est exposé au Centre Culturel Italien, le Salon des Artistes Français prépare pour mardi en huit sa 227e édition au Grand Palais, un focus sur Olga, l’une des femmes de Picasso est attendu sous peu dans l’enceinte du musée dédié à l’artiste, toutes sortes de sujets à même de garnir dignement une rubrique culture.

Il faut néanmoins souligner signaler que le moteur de recherche tricolore Qwant fait un peu mieux que son homologue au pays des deux Donald. Sur sa « une » il propose en effet à la même heure que Google un menu « événements culturels » avec pas moins de quatre propositions, que s’en est presque trop. Avec quels critères ce moteur subsidiaire avait-il retenu hier Cy  Twombly, « Valentin de Boulogne-Réinventer Caravage », « Vermeer et les peintres de la peinture de genre » et enfin « Fêtes et divertissements à la cour » (de Versailles), on ne sait. Heureusement qu’à la même enseigne on apprend très vite et juste en-dessous que l’actrice Elsa Zylberstein serait placée en garde à vue pour délit de fuite.

Délit de fuite? La faute d’Elsa nous ouvre soudain de plus vastes horizons. Et nous donne envie de prendre le maquis dans un monde bien moins connecté comme au hasard l’art roman. La tangente à l’ancienne est un concept que Google ignore en traduisant bêtement « prendre le maquis  » par « take the maquis« . Une idée parfaitement intraduisible dans ses fondements et objectifs que nous emporterons donc dans notre tombe en se faisant enterrer face contre terre comme les bisontains (habitants de Besançon) qui même morts, ne voulaient pas voir défiler au-dessus de leur nez l’indésirable empereur Charles Quint et ses sbires.

PHB

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Anecdotique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Culture à la sauce américaine

  1. Autre jeu de piste intéressant: chercher la culture dans les programmes de nos chers (très chers) candidats……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *