Le Centre international des arts José de Guimarães à juste une heure de Porto

A 60 kilomètres de Porto, la ville historique de Guimarães (150 000 habitants) est inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité. Berceau du Portugal, elle a vu naître son premier roi, Dom Afonso Henriques. Un château médiéval et un palais ducal du XVe siècle dominent la cité historique, où de belles maisons typiques à balcon de bois et toit mansardé entourent des places animées. Architecture préservée, églises et couvents classées, musées, les rues piétonnes du centre regorgent de trésors historiques. Mais pour les aficionados de l’art contemporain, Guimarães réserve une surprise de taille qu’on ne s’attendait pas à trouver là.

En 2012, alors que Guimarães est capitale européenne de la culture, un musée d’un type nouveau est inauguré dans le prolongement du largo de Toural, une élégante place élégante classique de la vieille ville. L’esplanade de l’ancien marché se couvre de grands cubes modernes qui détonnent au sein de ce patrimoine si bien conservé. La plateforme des arts et de la créativité voit le jour. Elle regroupe des ateliers et laboratoires de création ainsi que le Centre international des arts Jose de Guimarães (CIAJG).

Sitôt sa porte poussée on est subjugué par la monumentalité de l’espace qui se déploie autour de soi. Il est particulièrement propice au concept de ce musée. Le CIAJG est dédié à l’art contemporain et aux relations qu’il établit avec les arts d’époques et de cultures différentes. Il conçoit l’art en tant que lieu d’expérience et de liberté, indépendant de toute forme de catégorisation reposant sur l’Histoire, la forme ou le style. Ainsi des objets et des images d’époques et d’endroits distants sont combinés dans des salles, quelquefois sans connexion apparente, pour provoquer curiosité et réflexion. Il s’agit de mélanger les genres, la culture populaire, l’ancien, le moderne, l’artisanal, l’archéologique, l’artistique, le vernaculaire et même la culture transmise oralement. Toutes ont leur place et leur respiration dans cette architecture spacieuse.

Collection de masques africains de J. de Guimarães (CIAJG). ©Lottie Brickert

Les œuvres de José de Guimarães et ses collections privées d’art tribal, africain, chinois et précolombien ne détonnent pas dans cet espace. Ce sculpteur et peintre portugais contemporain, né en 1939 à Guimarães dont il a pris le nom, s’est intéressé aux formes d’expression africaines et européennes. C’est au cours de ses années passées en Angola dans les années 1960 et 1970 qu’il s’est rapproché de l’art africain. Par la suite, il a développé des projets artistiques pour créer une osmose entre les formes visuelles africaines et européennes. Grand voyageur, il ne s’est pas arrêté là. Au fil du temps, il a intégré dans ses pièces des éléments dérivant des cultures chinoise et japonaise ainsi que de la conception de la mort à Mexico. Il dit avoir aussi été influencé par son enfance à Guimarães où les montagnes, les rochers, les scènes rurales, les manifestations populaires, mélange de religion et de paganisme, ont forgé sa spiritualité.

On est saisi en entrant dans la salle où est exposée sa splendide collection de masques africains. Les masques de différentes formes, cultures et origines sont présentés sur des socles transparents à hauteur de visage des visiteurs et sans vitrine. Cela donne l’impression au visiteur qu’un dialogue s’est instauré entre ces différentes cultures et qu’il y est intégré. Sous le titre « Envoûtement, Figuration et Déformation », une autre salle présente les acquisitions récentes de José de Guimarães, une collection insolite de masques et figures africaines déformés par l’envoûtement ou des défauts chromosomiques. Cœurs sensibles s’abstenir ! Les expositions temporaires, conçues suivant le même principe, sont tout aussi attrayantes. Les pièces des artistes contemporains invités y dialoguent avec des objets du patrimoine populaire et archéologique de la région et d’ailleurs.

Un musée à ne pas manquer et pourtant peu visité !

Lottie Brickert

José de Guimarães International Arts Centre (CIAJG) – 175 Av. Conde Margaride – 4810-525 Guimarães – Portugal – Tél : +351 253 474 715

Illustration d’ouverture: José de Guimarães International Arts Centre ©Lottie Brickert

Le Largo de Toural à Guimarães. Photo: Lottie Brickert

 

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Musée. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *