Mezhyhirya (Ukraine) : La résidence du Président devenue musée de la corruption

Au lendemain de la répression sanglante des manifestations de l’Euromaïdan pour protester contre la politique du Président Viktor Ianoukovytch, ce dernier a préféré fuir vers la Russie. Des centaines de manifestants se sont alors dirigés vers sa résidence de Mezhyhirya. Ils y ont découvert avec stupeur le faste dans lequel le Président vivait depuis son élection en 2010 alors que les caisses de l’État étaient vides. Considérant que ces biens détournés devaient revenir au peuple, les manifestants n’ont ni saccagé ni pillé les lieux mais souhaité les ouvrir à la visite en tant que musée de la corruption.

Posons le décor. Le parc de Mezhyhirya est un magnifique domaine de 140 hectares dont tout le nord est bordé par le Dniepr. Il est situé à la sortie du village de Novi Petrivtsi, à 24 kilomètres au nord de Kiev. Appartenant autrefois à l’Etat, Mezhyhirya était récemment devenu la propriété de Tantalit, une société derrière laquelle se cachait un «consortium» de corruption et blanchiment d’argent émanant du Président Ianoukovytch et de ses proches. Autant dire que personne ne s’est jamais manifesté après la révolution ukrainienne de 2014 pour revendiquer Tantalit ! En juin 2014, un arrêt décidait que le domaine revenait à l’État et il devenait un musée en novembre.

Lorsque Ianoukovytch vivait là avec sa maîtresse et leur fille (de 2010 à 2014), deux mille personnes travaillaient quotidiennement à Mezhyhirya. Le seul entretien du site coûtait 75 000 euros par jour, une fortune pour l’Ukraine, l’un des pays les plus pauvres de l’Europe. Pour l’abriter des regards indiscrets, le domaine avait été entouré d’une haute palissade sur tout son périmètre. Une nouvelle route d’accès avait été construite de même qu’un port sur le Dniepr pour permettre aux bateaux du Président et de ses invités d’accoster. Le parc avait été doté d’une piste d’atterrissage d’hélicoptères, d’un golf, de nombreux étangs avec jets d’eau, d’un ranch, d’une maison pour les invités, d’un centre de sport et bien-être… Les extravagances ne s’arrêtaient pas là… Un garage abritait sa collection privée de 35 voitures et motos rares. Une ferme et des serres permettaient de servir au Président des produits de première fraîcheur ; un zoo, un centre de dressage de chiens et une ferme d’autruches flattaient sa fibre animalière. N’oublions pas le laboratoire d’analyse pour s’assurer que la nourriture servie au Président n’avait pas été empoisonné et que l’air qu’il respirait était exempt de substances toxiques.

Mezhyhirya, intérieur du Club House

C’est au milieu du parc que Viktor Ianoukovych s’était fait construire une folie, son «Club House», ou «Honka House» (du nom de la société nordique qui l’a bâtie) où il vivait avec sa maitresse. Une maison gigantesque de cinq étages en bois de cèdre, reposant sur des colonnes en pierre sculptée, et, entourée de grandes terrasses avec vue sur le Dniepr. La visite de la maison, par petits groupes, commence par le Centre de sport. Ce dernier qui comprend différentes salles de gym et de massage, un immense sauna au sel, un bowling de 5 pistes, un ring et un centre de beauté est relié à la maison par un passage souterrain secret que l’on emprunte. La salle d’armes en marbre décorée d’armures médiévales donne un petit aperçu du goût nouveau riche du Club House. Un ascenseur couvert de mosaïque aux motifs antiques permet de gagner les étages. Il ouvre sur une immense salle d’apparat d’une très grande hauteur sous plafond, entièrement lambrissée de cèdre (pour assurer la pureté de l’air) et meublée grand siècle. Elle est décorée d’un amoncellement d’objets de valeur, souvent dorés, dont beaucoup semblent tout droit sortis de nos châteaux et musées. Leur juxtaposition reflète un manque flagrant de goût, culture et raffinement et on comprend immédiatement pourquoi Mezhyhirya a été érigé en vitrine de la corruption. Chandeliers en cristal, vases précieux de Sèvres, horloges de parquet du XVIIIe siècle, marqueterie à tout vent, statues grecques, sculptures en or, tapis en soie, table en verre de Murano, sans oublier les cache-pots de plantes vertes en … peaux de serpent ! Une salle de cinéma aux fauteuils cossus en cuir, un salon de musique avec Steinway à queue blanc ! Au moins trois écrans géants sur les murs de la chambre du Président et celle de sa maîtresse, des dressings d’une taille démesurée et idem pour les salles de bain qui donnent sur de grandes terrasses … Les factures donnent le tournis, 1,6 million d’euros pour les boiseries du grand salon,  des chandeliers royaux à des dizaines de milliers d’euros, une boîte à musique suisse qui en a couté 465 000 !

Si le kitch et le nouveau riche ne sont pas de votre gout, il serait dommage de manquer la visite de Mezhyhirya. Le parc est magnifique avec ses prairies, ses bois, son allée qui longe le Dniepr et, si grand qu’il est désert par endroits. Par beau temps, il faut prévoir d’y passer une journée. La visite de la maison du Président Ianoukovytch (Club House) dure plus d’une heure et demi et ses autres caprices sont dispersés sur tout le site.

Lottie Brickert

Mezhyhirya, intérieur du Club House

Domaine et Club House de Mezhyhirya. Village de Novi Petrivtsi, Oblast de Kiev, Ukraine. Ouvert tous les jours en été de 9 heures à 19 heures. Billet d’entrée dans le parc : 100 uah (environ 3 E), billet de la visite guidée du Club House : 200 uah (environ 6 euros), billet d’entrée du musée de voitures : 50 uah (environ 1,50 euros)

Photos: Lottie Brickert
Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Mezhyhirya (Ukraine) : La résidence du Président devenue musée de la corruption

  1. Didier dit :

    A retenir pour les Journées Européennes du Patrimoine 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *