Archives de l’auteur : Philippe Bonnet

Fly me to the moon

Soit l’histoire d’un adulte blanchi sous le harnais et qui s’arrête devant une librairie parisienne. Sa curiosité est piquée par la couverture d’un livre bien mis en évidence dans la vitrine. La couverture montre un engin spatial tout jaune. On … Continuer la lecture

Publié dans BD | Un commentaire

Dérèglement urbain

Chacun se débrouille comme il peut. Face au bazar de la réorganisation des transports à Paris, le piéton n’est pas à la fête. Depuis deux ans au moins, il doit faire face à de multiples dangers. Au premier rang desquels … Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique | Un commentaire

Fénéon, dandy des arts lointains

Les habitants et visiteurs de New York auront bien de la chance en 2020. Ils découvriront en un seul bloc une exposition dévolue à Félix Fénéon (1861-1944). Alors qu’en France, l’événement a été découpé en deux volets dans un ordre … Continuer la lecture

Publié dans Exposition | Un commentaire

Minuscule caroline

Peu avant de mourir énucléé par un cruel Sarrasin dans un passage pyrénéen, Roland a tenté de se débarrasser de son épée afin qu’elle ne tombât pas aux mains de l’ennemi. C’était une arme de marque Durandal. Comme elle refusait … Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Livres | 3 commentaires

L’inspiration d’Almodovar coule toujours (de source)

Pour ce film blindé de références autobiographiques, alternant les phases de flash-back, on pouvait craindre une baisse d’inspiration, redouter paresse et complaisance, n’y retrouver qu’un reliquat de cette originalité brillante, cette liberté sans frein qui faisaient titre après titre, sa … Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | Un commentaire

Amours niçoises au da Bouttau

Cette petite effigie sculptée avait une signification. Elle était là pour signaler aux livreurs supposés illettrés que c’était l’endroit par lequel déposer les marchandises. Elle est toujours visible sur le côté d’un restaurant niçois qui s’appelait Da Bouttau. Cette cantine … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire | 3 commentaires

Increvables macchabées

Eh oui, c’est bien la petite Eva. Soit l’actrice Eszter Balint qui jouait une jeune immigrée hongroise dans « Stranger than paradise » en 1984. La voilà qui réapparaît dans le dernier opus de Jim Jarmusch, « The dead don’t die ». Ça fait … Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | Un commentaire

Poule de luxe

D’une petite princesse logée dans un œuf, Tristan Félix en a fait un livre. Le journal de bord d’une gamine, la narration de ses hallucinations, la description d’un monde qui n’existe pas. L’officiel a besoin de tangible. La poésie s’en … Continuer la lecture

Publié dans Livres, Poésie | Laisser un commentaire

Le panier de truffes tant attendu

De l’extérieur on dirait un caillou avec des reflets bleutés. Une fois la chose épluchée, l’aspect est celui d’une pomme. Mais c’est un champignon parasite que l’on ne trouve que dans les sables du désert, en Irak, en Syrie ou … Continuer la lecture

Publié dans Gourmandises | 3 commentaires

Jean-Paul Sartre, Brigitte Bardot et… Apollinaire à huis-clos

Marcel Proust est le seul de la pièce à ne pas avoir le regard dans le vide. Son regard est braqué sur Guillaume Apollinaire. Le premier, en civil,  est debout. Le second, habillé en militaire, est assis dans un  wagon … Continuer la lecture

Publié dans Musée | Laisser un commentaire