Chaussée au patrimoine

Dtéail de la piste de patins à roulettes du Parc de saint-Cloud. Photo: LSDPElle échappera sans doute au regard des visiteurs à la découverte de nos joyaux patrimoniaux. Son ciment morcelé a perdu de sa superbe et ça et là, dans les brèches ouvertes par l’usage des saisons,  pointe une végétation opportune. Elle, c’est la piste de patins à roulettes du Parc de Saint-Cloud dont le domaine géant figure au programme des journées européennes du patrimoine qui ce déroulent ce week-end.

Cette piste de patins à roulettes a écorché plus d’une paire de genoux, plus d’un coude, à une époque où les protections n’existaient pas. Les enfants étaient davantage libres et cela faisait marcher l’économie du pansement, teinté de Mercurochrome. Les hauts marronniers ceinturent toujours la piste rectangulaire, eux-mêmes bordés par le jardin Trocadéro et ses fantaisies romantiques.  Cette chaussée pour patins est vouée à disparaître. Elle n’est pas conforme aux normes des aires de jeux pour enfants, règles qui ont peu à peu été édictées par une société anxieuse de protection.

Ce splendide Parc de Saint-Cloud qui donne toute la mesure de son talent lorsque l’automne arrive, fait l’objet d’une invitation particulière à le découvrir, alors qu’il est ouvert toute l’année. Le programme des très nombreuses découvertes possibles ce week-end a été présenté à la presse par le préfet de région dans le bel hôtel de Noirmoutier, rue de Grenelle, qui sera lui aussi ouvert au public. Avec une éloquence toute préfectorale qui faisait plaisir à entendre, Jean Daubigny a fait l’éloge des lois qui protègent les 258 sites classés d’île de France.

Allée du parc de Saint-Cloud depuis la piste de patins à roulettes. Photo: Les Soirées de Paris

Allée du Parc de Saint-Cloud, vue depuis la piste de patins à roulettes. Photo: Les Soirées de Paris

A ce titre, on relèvera que dans le parcours des sites possibles, figure le stade Roland Garros dont les dirigeants n’ont pourtant hésité à former le projet, avec le concours de la Mairie de Paris, de s’arroger une surface substantielle des jardins des Serres d’Auteuil tout proches, afin d’y implanter un court de tennis de 5000 places. Les promeneurs n’ont pas fait le poids, pas plus que le sens du patrimoine, dans un débat où protester ne servait à rien, sauf miracle de dernière minute que l’on espère toujours.

Parmi quelques vraies perles dénichées dans le programme, on peut inscrire dans son agenda, outre l’exceptionnelle visite de la prison de la Santé dont les lecteurs des Soirées de paris ont eu la primeur, l’adresse du 14 rue de Trévise dans le neuvième arrondissement. Dans cette auberge de jeunesse qui a été conçue par Gustave Eiffel se tient la plus ancienne salle de basket du monde puisque ce jeu de ballon a été inventé par les YMCA (Young Men’s Christian Association).

Et alors que les patins à roulettes, qui ont été inventés par le Belge Jean-Joseph Merlin (1735-1803), continuent de tourner dans nos mémoires jusqu’à ce que des relents de Choco BN et de quatre heures divers, achèvent de nous saisir au cœur.

La piste de patins à  roulettes du Parc de saint-Cloud. Etat actuel. Photo: Les Soirées de Paris

La piste de patins à roulettes du Parc de Saint-Cloud. Photo: Les Soirées de Paris

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Jardins, Surprises urbaines. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Chaussée au patrimoine

  1. Frédéric MAUREL dit :

    Certes, la première fois qu’on entre dans une prison, même en sachant que ce n’est que pour quelques heures (et même si elle est presque vidée de ses habitants), c’est le « choc carcéral »…

  2. legendre nathalie dit :

    oui, ce parc est majestueux, beau en toute saison ! que de souvenirs , de « gadins » et de belles promenades, au bords des bassins ou allongée dans l’herbe !
    Si il y a une nouvelle piste, elle fera sans doute la joie des enfants avec vélos , trotinettes ou patins ! et les plus anciens se régaleront de les voir tant jouer ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *