« Le peuple rouge de Namibie », un reportage photo poétique

Aspect de la Namibie ©Corinne_BegouQue sait-on de la Namibie ? Peu de choses pour la plupart d’entre nous.  Et pourtant, ce pays d’Afrique australe, plus grand que la France mais dont la population ne dépasse pas 2,2 millions d’habitants, ne manque pas d’attraits. Avec des photos aussi somptueuses que les paysages et le peuple qu’elle saisit, Corinne Begou nous invite à un voyage découverte poétique à la Fondation Cognacq-Jay. Elle est allée à la rencontre des Himbas, un peuple de langue bantou, établi au nord-ouest de la Namibie, près de la frontière de l’Angola.

Loin d’elle l’idée de rapporter des images choc, Corinne ne braque pas son appareil pour rapporter des souvenirs. Avec son appareil photo, elle parle un langage poétique. En prenant le temps, en se mettant à hauteur d’homme, elle accroche des regards,  des détails, des visages, durs parfois, à l’image de l’environnement rude du désert du Kaokoland où vivent les Himbas. En mettant en regard paysages grandioses et hommes, elle montre combien cette ethnie, qui ne compte plus que 10 000 descendants, a su s’intégrer harmonieusement dans la nature splendide qui l’entoure. Arbres morts dans un paysage lunaire, femmes sculpturales aux peaux ambrées, dunes du désert aux courbes sinusoïdales, bijoux et coiffes qui ornent les corps dénudés, dans le désert de Kaokoland, tout a la couleur de la terre.

Aspect de la Namibie. ©Corinne_Begou

Aspect de la Namibie. ©Corinne_Begou

Plus qu’une photographe, Corinne Begou est aussi une plasticienne. Elle explique ce changement : « Je me suis détournée petit à petit de la photo traditionnelle pour intégrer un travail de plasticienne, travail réalisé sur les couleurs et sur les formes notamment. Privilégier l’aspect graphique et pictural de mes images  me permet de leur donner une dimension autre et, je l’espère, de mieux faire passer les sensations que j’ai éprouvées.  Pour les tirages sur cette ethnie, j’ai opté pour une colorisation de mes photos choisie dans la gamme des tonalités des paysages et des pigments qui ornent les femmes Himbas. Je voulais montrer l’osmose entre l’homme et la nature et, la poésie qui s’en dégage ».

Pari réussi comme le montrent les vingt-cinq tirages de toute beauté qui présentent en camaïeu d’ocre, beige et brique «  le peuple rouge ». Un voyage poétique pour découvrir les Himbas de Namibie.

Fondation Cognacq-Jay, 15 rue Million, Paris 15e. Exposition « Le peuple rouge de Namibie», exposition du 29 octobre au 22 novembre 2014, hall d’entrée, accès libre.

Aspect de la Namibie ©Corinne_Begou

Aspect de la Namibie ©Corinne_Begou

 
 

 

Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Documentaire, Photo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *