Archives de catégorie : Apollinaire

Onze mille fois réservé à un public averti

Il est même étonnant que des éditeurs se risquent encore à éditer « Les onze mille verges » en prenant soin d’accompagner le texte d’illustrations explicites. Si l’auteur d’origine n’était pas Apollinaire mais une personnalité quelconque des arts et des lettres ou … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Livres | 2 commentaires

S’il avait eu un pihi

Convenons qu’il est plus commode parfois d’apprécier un calligramme d’Apollinaire du regard que de le déchiffrer. Cette paire de lunettes, dédiée à son ami le peintre Léopold Survage, disait ceci: « il a contemplé les foules et il en a exprimé … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Livres | 4 commentaires

Apollinaire, poste restante

Il se trouve que peu de temps avant sa mort -il y a pile cent ans aujourd’hui-, Guillaume Apollinaire avait écrit un article sur la grippe espagnole qui devait le faucher dans sa 38e année. Dans un numéro du Mercure … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire | Un commentaire

Bref message du Brésil

Nous avons reçu le courriel suivant d’un lecteur des Soirées de Paris à Sao Paulo au Brésil:  » Cher Monsieur Bonnet,  ici, au Brésil, au milieu de la catastrophe politique et sociale qui se déroule, nous trouverons dans la poésie … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire | Laisser un commentaire

Frivole et insaisissable, Lou écrit à son « Gui chéri »

Libérée, volage, sensuelle, Louise de Coligny-Châtillon, dite Lou, qui inspira à Apollinaire quelques-uns de ses plus beaux poèmes, gardait une part de son mystère. On ne la connaissait qu’à travers les lettres que lui envoya le poète depuis leur rencontre … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Livres | 3 commentaires

Alcools en version colorisée

Un trésor unique au monde sommeillait à la BnF. Une édition du recueil de poésie « Alcools » que le peintre Louis Marcoussis avait rehaussé d’aquarelles en 1919 et 1931 soit bien après la mort de Guillaume Apollinaire disparu en novembre 1918. … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Livres | 6 commentaires

Apollinaire au fond de la poche

Avoir lu dans sa jeunesse le « Corbeau et le renard » est encore un passeport insuffisant pour accéder au monde de Guillaume Apollinaire. Pour qui ne le connaît pas vraiment hormis un fameux « Pont Mirabeau » appris sur les bancs de l’école, … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Poésie | 3 commentaires

L’imposant courrier reçu par le « gros paresseux » Apollinaire

« Oui ou non, veux-tu bien te décider, gros paresseux ? Voici quinze jours que je t’ai réclamé le “ beau poème“  annoncé par toi » . Celui qui, le 6 novembre 1912, tance ainsi Guillaume Apollinaire (lui présentant malgré tout ses « deux … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Livres | Un commentaire

Charleville au croisement des poètes

Vraisemblablement, le nombre de personnes se rendant à Charleville Mézières sous prétexte que Guillaume Apollinaire a transité par cette ancienne cité à l’été 1905 ne doivent pas être nombreux. Le personnage qui compte là-bas c’est bien évidemment Arthur Rimbaud. À … Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique, Apollinaire, Poésie | 2 commentaires

Coïncidences éparses

Ce carton de la taille d’une carte de visite est une rareté. Il vante les services de l’Austin’s Railway restaurant et hôtel au 26 rue d’Amsterdam sis à côté de la gare Saint-Lazare. C’est ici qu’un jour de février 1905, … Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique, Apollinaire | 2 commentaires