Eléphant non autorisé

Il y a un jour probablement, quelqu’un est passé rue Louis Blanc, a vu la mention «défense d’afficher» sur les murs et il s’est dit qu’à la place, il verrait mieux la mention «défense d’éléphant». Et sans doute qu’un autre jour, ou plutôt une autre nuit, ce quelqu’un est revenu dans cette rue du 10e arrondissement et il a accompli son dessein. Depuis il y a les passants qui ne voient rien, ceux qui s’étonnent, ceux qui s’offusquent, ceux qui sourient, ceux à qui ça donne des idées. Paris, février 2011

Rue Louis Blanc, Paris 10e arrondissement, février 2011. Photo: Llalande.

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Surprises urbaines. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *