Le plaisir était dans les passages

Les « passages couverts » de Paris, c’est le sujet qui fleurit régulièrement, dans les suppléments consacrés à Paris. Pourtant l’exposition (gratuite) qui a lieu depuis le 23 mars au Louvre des Antiquaires vaut bien un mot dans Les Soirées de Paris et un crochet pour ceux qui s’aviseraient de croiser à proximité.

Du 18e siècle, lorsque le concept germe dans les jardins du Palais Royal à aujourd’hui, l’exposition permet de se faire une culture à bon compte. C’est le Duc d’Orléans apprend-on qui a l’idée en 1786 de faire construire autour de sa demeure 3 galeries de bois couvertes capables d’abriter 120 boutiques. Soit-dit en passant ce n’est ni plus ni moins que le principe amélioré des rues à arcades comme à Turin, au hasard, qui  en possède des kilomètres.

C’est le succès. On y vient pour l’écrivain public, pour les lieux musicaux où les musiciens sont aveugles ce qui autorise la débauche, mais on y trouve aussi des cafés, des librairies, des cabinets de lectures, des cercles de jeu et des dames de petite vertu.

Aux abords des jardins du Palais Royal. Les musiciens aveugles autorisaient la débauche. Photo: LLalande

Les passages se sont multipliés au cours du 19e siècle mais ils se sont considérablement raréfiés et on n’en décompte plus que 17 aujourd’hui. Une promenade facile et instructive dans l’enceinte sacro-sainte et palatiale des antiquaires parisiens.

Jusqu’au 26 juin du mardi au dimanche de 11 heures à 19 heures.

Le Louvre des Antiquaires, 2 place du Palais Royal, métro Louvre.

www.louvre-antiquaires.com

Autre aspect de l'exposition. Photo: LLalande

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Exposition, Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le plaisir était dans les passages

  1. jmc dit :

    Pour info, les passages couverts portent, dans les villages des (ex)Alpes de Haute-Provence, le nom d’androne (parfois orthographié sans accent). C’est aussi là un lieu propice à la « polissonnade »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *