Le mobilier fifties/sixties se pousse du col

Il y a dit-on un engouement  qui se renforce depuis peu autour du mobilier des années 50 et 60. Un phénomène qu’a su prendre au vol Roland Guedj qui vient d’ouvrir deux boutiques spécialisées (la première en 2007, la deuxième en 2011) rue Greneta. Pas seulement par opportunisme, mais «par goût» précise-t-il avec une dilection marquée pour le mobilier danois de cette époque lequel se caractérise notamment par une épure très légère, simple, quasi-aérienne. Une sobriété qui pourrait être aussi considérée comme un défaut.

 A voir et à entendre les passants qui vont et viennent dans les deux boutiques qui se font face, ils n’y entrent pas par hasard et l’on peut entendre des phrases comme «j’ai le même» ou «ça tu vois, c’est ce qu’il me faudrait». En raison de leur sobriété et peut-être aussi en raison d’une disposition perfectible des pièces dans le magasin, le charme de ces meubles ne saute pas immédiatement aux yeux du chaland qui vaque sans motif.

La table en coin attribuée à Peter Hvidt. Photo: Les Soirées de Paris

 En revanche si l’on considère à part, cette «table de coin» sortie sur le trottoir de la rue Greneta, dont le style appartient à Peter Hvidt, un charme suffisamment convaincant se dégage pour que l’on puisse l’imaginer chez soi. Canapés, chaises, fauteuils, bureaux, luminaires et même téléphones, les deux locaux de Roland Guedj sont assez garnis avec, outre Peter Hvidt, des signatures à connaître comme Arne Jacobsen ou Kai Kristiansen.

A l’heure actuelle explique Roland Guedj «beaucoup de meubles de ces années-là vont directement à la poubelle, les gens s’en débarrassent», comme ce peut être le cas avec des meubles en formica. Ces derniers avaient pour caractéristiques d’être vendus, en bleu, en rouge ou en jaune et Roland Guedj de confirmer que les gens apprécient leurs couleurs franches.

En attendant de transformer la boutique d’en face en lieu d’exposition (la première devrait avoir lieu en septembre avec des photographies labellisées fifties/sixties) Roland Guedj prospecte régulièrement au Danemark, de la vraie prospection dans le dur avec du démarchage de particuliers.

Quant aux prix ils sont encore relativement raisonnables, entre 300 et 1000 euros, un peu moins de 600 pour la petite table en coin. De bonnes petites affaires, mais avant, explorez les cuisines ou caves de vos parents, de petits trésors y sommeillent.

IDEA : 58 et 63 rue Greneta 75002 Paris. Tel 01 40 26 89 96

Mail : ideaparis@gmail.com

 Et sur Facebook.

Publicité pour une cuisine en Formica (la Vie du Rail). Scan: Les Soirées de Paris.

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *