Toussaint impériale à la basilique de Farnsborough

Ce n’est pas aux Invalides, auprès de son oncle, que vous pourrez vous recueillir sur le tombeau de Napoléon III mais en Angleterre, à moins d’une heure de Londres. Si vous manquez de tombeaux à visiter pour la Toussaint, la basilique impériale de Farnsborough vous surprendra et vous fera découvrir un lien historique méconnu entre nos deux pays.

“Je m’étais toujours dit qu’avant de quitter l’Angleterre, il faudrait que j’aille visiter le tombeau de Napoléon III », raconte Nicolas expatrié à Londres pendant 10 ans. « Juste par curiosité car je trouvais ça étonnant qu’un empereur français soit enterré de ce côté-ci de la Manche”, poursuit-il. Et c’est littéralement sur le chemin du retour, sur la route de Portsmouth que Nicolas fait un léger crochet pour aller se recueillir sur la tombe de Napoléon III mais aussi sur celle de son fils Louis, tué alors qu’il combattait aux côtés des Britanniques dans la guerre des Boers en Afrique du Sud, et de son épouse, la fameuse impératrice Eugénie.

Napoléon III avec l'impératrice Eugénie. Photo: Adolphe-Eugène-Disderi

 “Il a fallu que je prenne rendez-vous avec les moines de l’Abbaye de Saint-Michael, se souvient Nicolas, car mes horaires ne correspondaient pas aux heures d’ouverture. Ils n’ont posé aucun problème. Un moine m’a accompagné dans la petite basilique puis dans la crypte où sont les trois tombeaux. C’était à la fois impressionnant et intime, un peu comme si je rendais visite à un proche!”. Mais la présence sur le sol anglais de la dépouille de l’ancien Empereur mérite un léger flash-back historique. Suite à la défaite de Waterloo en 1815, Napoléon III, neveu de Napoléon Ier, est contraint à l’exil alors qu’il n’a que 7 ans. C’est en Angleterre et en Allemagne qu’il passe la majorité de sa jeunesse et particulièrement dans le Kent à Camden Place où il bâtit de solides amitiés ainsi que quelques liaisons amoureuses…

En 1849, après la chute de la monarchie des Bourbons, il retourne en France et est élu Président, mais un mandat de 4 ans ne lui suffit pas et, à son terme, il instigue un coup d’état et reste au pouvoir jusqu’à ce qu’il en soit destitué en 1870 suite à la désastreuse bataille de Sedan perdue contre les Prusses.

C’est à Camden Place que Napoléon III et ses proches trouvent refuge. Les propriétaires du domaine, la famille Strode, décident de laisser leur propriété à la disposition de l’Empereur déchu. Souffrant d’une maladie rénale, ce dernier décède trois années plus tard. Ce n’est que quelques années plus tard, lorsqu’Eugénie s’installe dans le Hampshire à Farnsborough que la dépouille de Napoléon III est transférée dans une basilique impériale dédiée à son époux et à son unique enfant, Louis, mort au combat en Afrique du Sud. Adjacente à la basilique, elle fait également construire une abbaye, dédiée à Saint-Michel, et fait venir des moines de Solesmes en France pour y vivre. En 1920, près de 50 ans, après le décès de son époux, c’est au tour d’Eugénie de s’éteindre et de  rejoindre la crypte de la basilique impériale de Farnsborough. “Le dernier moine français est décédé en 1965, explique Nicolas, et depuis l’Abbaye est rattachée au clergé britannique”.

Il est temps pour Nicolas de reprendre le chemin de Portsmouth car le ferry n’attend pas. “Je suis ravi d’avoir fait le détour… même si la visite avait un petit côté “nom de la rose”!, conclut-il.

L'Abbaye de Farnsborough (capture d'écran)

 

Pour en savoir plus sur l’Abbaye et la visite du tombeau : http://blog.farnboroughabbey.org/

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Histoire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *