Ardanthe revisite en délicatesse le tango argentin

Pour sa quatorzième édition, Ardanthe, le festival de danse contemporaine de Vanves (Hauts de Seine),  nous transporte une nouvelle fois dans des terres inconnues, avec le spectacle É vento tango de Claudia Miazzo et Jean-Paul Padovani, présenté le 21 janvier dernier.

Dès ses premiers pas, la danseuse apporte sa grâce sur scène. On le sait d’emblée ce moment sera sublime et délicat.

Festival Ardanthe. Evento Tango. Photo: Photo: Caterina Santinello

 

Sur les notes du musicien bandonéoniste Eduardo Garcia – qui compose la musique en partant du souffle de son instrument et du mouvement des danseurs- Claudia cherche, tourne autour, épouse les gestes, de son partenaire dans un jeu subtil et parfaitement maîtrisé, malgré les prises de risque. Ici, le tango et la danse contemporaine se nourrissent l’un et l’autre. Cette rencontre -inédite- est une révélation, ce mélange de contrôle et de lâcher prise, étonnant et poétique. Après de multiples voyages à Buenos Aires, la danseuse et chorégraphe Claudia Miazzo a créé  à Paris, avec Jean-Paul Padovani, la Compagnie Tango Ostinato qui développe un travail artistique à partir de cette nouvelle forme de tango : le tango contemporain.

 *Ardanthe vous transporte d’un univers à l’autre, jusqu’au 31 mars 2012.


Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Danse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *