Le chant lyrique à la portée des enfants

A l’heure des promesses électorales, pardon, électoralistes, qui n’omettent jamais la jeunesse, il est doux de croiser sur son chemin de parent un  projet privé qui joint à ce sujet le geste à la parole depuis une dizaine d’années. La Compagnie Paris Lyrique, fondée et animée par Françoise Krief, a en effet pour ambition, rien de moins que d’intéresser les plus jeunes à l’art lyrique. Pari gagné avec déjà trois spectacles créés, dont deux sont actuellement à l’affiche à Paris.

Le quatrième «ne saurait tarder» nous confie la soprano, qui est au four et au moulin, sur scène et en dehors, pour animer un projet qui fédère aujourd’hui une trentaine de chanteurs et musiciens (3 spectacles tout public ont également vu le jour).

En piste, les enfants en vacances en redemanderont. Au menu en ce moment, un match amical rive droite/rive gauche en deux lieux de référence pour les parents. Premier acte de notre déambulation, «La Ronde des animaux» jusqu’au 24 juin à l’Essaïon, à l’ombre du Centre Pompidou. Un spectacle «musical, poétique, et humoristique» comme le qualifie Françoise Krief. Avec pour seul regret mineur l’arrangement peu commode des rangées de sièges, qui prive les spectateurs d’une bonne visibilité, on ne saurait trop recommander ce bon moment familial, fort justement conseillé par ses promoteurs à partir de 3 ans. La recherche des animaux échappés d’un livre constitue le prétexte à un enchaînement de textes et de chants liés au monde des animaux. On croise entre autres La Fontaine, Prévert, Offenbach, Berlioz, Brassens, Debussy, ou Rossini.

Second acte, «Jacques Offenbach et la Mouche enchantée», jusqu’au 23 juin au Lucernaire, à deux pas des Jardins du Luxembourg. Un spectacle fort justement recommandé à partir de 5 ans. Le célèbre compositeur transformé en mouche par souci de discrétion part à la recherche d’un personnage pour interpréter une nouvelle œuvre. L’occasion pour une soprano, un baryton et un pianiste de nous régaler sur scène d’extraits, notamment des Contes d’Hoffman, du Voyage dans la lune, de la Belle Hélène, ou de la Vie Parisienne. Ici encore, place au rêve, pour le plaisir des petits comme des grands. Impitoyablement, ces deux spectacles de Françoise Krief (tout comme le troisième pour enfants, «La voilà la voix de Lola », entendue précédemment au Théâtre de Nesle) captent l’attention de l’auditoire, avec simplicité et sans moyens pharaoniques. Les enfants reçoivent avec plaisir une bonne leçon. Les parents aussi sont heureux du voyage.

En route pour le Lucernaire  et l’Essaïon

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Musique, Spectacle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le chant lyrique à la portée des enfants

  1. de FOS dit :

    Très bonne idée d’initier les enfants à l’art lyrique en distrayant les parents. Je fais suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *