Hugues Aufray et Françoise Hardy autour d’un drôle de gâteau

Qui se souvient que le chanteur Hugues Aufray et la chanteuse Françoise Hardy étaient censés s’être fâchés dans un casino de la Côte d’Azur durant l’été 1964 ? Probablement personne. Et d’ailleurs un photographe d’agence les avait surpris peu après sur une plage de Juan Les Pins en train de rigoler. Comme disait à peu de choses près Pierre Lazareff, l’ancien grand patron de France Soir, une info pas sûre plus un démenti ça fait deux infos.

Mais il est n’est même pas probable que cette information ait été acquise un jour de 1964 par un journal quelconque. Nous la publions au hasard des jours qui passent et des yeux qui guettent l’aubaine. Elle fait en effet partie des petites surprises que l’on trouve sous forme de dépêches d’agence en solde dans les bacs du marché aux puces ou, en l’occurrence, chez un marchand de livres d’occasion du marché Vaugirard.

 

Photo représentant Hugues Aufray et Françoise Hardy en 1964. Identifiée 2604/SLUK/Keystone.Collection et cliché: Les Soirées de Paris

Sous sa pochette plastique, celle-là provient de l’agence photo Keystone, enseigne disparue dont il ne reste plus qu’un fonds de quelques milliers de tirages, désormais commercialisés par son dernier acheteur. Ces agences photo produisaient (certaines produisent toujours bien sûr) de l’information qui ne trouvaient pas toujours preneur. C’était et c’est encore l’ingratitude du métier.

Et près de 50 ans plus tard, cette information-là a tout son charme. Sans doute qu’Hugues Aufray et Françoise Hardy, ne se souviennent pas non plus de cette actualité d’une légèreté propre à s’envoler au vent, comme un emballage de friandise au bord de la mer.

Ces photos que l’on trouve un peu partout donc, étaient accompagnées d’un texte destiné à circonscrire synthétiquement l’info, afin de convaincre les journaux qui les recevaient sur un télex.

Si les deux vedettes avaient pu se fâcher au Casino pour des questions de «préséance» y apprend-t-on, elles se sont réconciliées sur la plage de Juan les Pins. Car la sympathique Françoise Hardy, apprenant que c’était l’anniversaire d’Hugues Aufray, lui avait fabriqué un gâteau de sable dans lequel elle avait fiché des bougies. D’où l’éclat de rire et la bonne humeur générale qui ressort de cette image dûment saisie par le photographe de l’agence Keystone.

Quarante huit ans plus tard, c’est bien loin. Cette année-là sont nés notamment Benoît Poelvoorde et Valérie Lemercier, comme quoi on peut rire encore et se fâcher pour de faux afin de se réconcilier pour de vrai. Et ça fait toujours deux bonnes infos coco, dont l’une pour Les Soirées de Paris. Merci au photographe de l’agence Keystone. Nos amitiés à Hugues Aufray et à Françoise Hardy.

 

Une belle chanson de François Hardy

Et un vrai vintage d’Hugues Aufray


 

 

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Musique, Photo, Presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *