La collection par bonheur à Marmottan

Félix Vallotton. La Blanche et la Noire. Source: Hahnloser/Jaeggli, Stiftung, Winterthur. Photo: Reto Pedrini, ZurichTranquille, vaguement malsaine, la toile de Félix Vallotton intime l’arrêt. Intitulée « La Blanche et la Noire », elle a été réalisée en 1913. La cigarette qui pend à la bouche de « la Noire » accentue singulièrement le contraste avec « La Blanche », nue et abandonnée. Cette toile a été acquise en 1914 par Arthur et Hedy Hahnloser. Pour la première fois, à l’initiative de leurs descendants, leurs trésors accumulés sont à découvrir au Musée Marmottan.

L’exposition qui débute demain s’appelle « Villa Flora ». Ce sont les murs d’une maison baptisée de la sorte, près de Zurich, que le couple s’employa à garnir, jusque dans la salle d’eau, d’œuvres d’art plutôt majeures. Ils y reçurent maints artistes dont Félix Vallotton qui leur prodiguait toiles et conseils d’achat. L’appétit des uns nourrissait les celui des autres, c’est ce que l’on appelle un cercle vertueux. C’est Hedy Hahnloser-Bülher qui en premier est séduite par la simplicité de la bâtisse dont elle fait l’acquisition en 1898 avec une partie de son héritage. Elle y emménage avec son futur époux qu’elle épousera la même année. Comme lui est ophtalmologiste, la maison est d’abord organisée en clinique et c’est elle qui l’assiste lors des opérations. Mais très vite c’est leur passion commune pour l’art qui prend le dessus.

Les années de bonheur sont toujours fermement circonscrites par un destin qui aime faire court. Puisqu’après quelques années consacrées à leur fringale artistique, Hedy sera atteinte d’une tuberculose pulmonaire dès 1909, affection qu’elle complètera d’une dépression à la mort de sa mère. Mais c’est elle finalement qui survivra à son mari, loin des « temps enchantés » qui font le sous-titre de l’événement.

Henri Matisse. Odalisque Debout. Source et copyrigtht: Hanhlose/Jaeggli Stiftung. Winterthur. Photo: Reto Pedrini, Zurich

Henri Matisse. « Odalisque Debout ». Source et copyrigtht: Hanhlose/Jaeggli Stiftung. Winterthur. Photo: Reto Pedrini, Zurich

Soixante quinze fleurons de la collection du couple séjourneront donc à Marmottan jusqu’au mois de février. Entre 1905 et 1936, Arthur et Hedy Hahnloser ont accumulé maintes signatures prestigieuses, lesquelles de nos jours sont quasiment devenues des marques. Valloton, Bonnard, Vuillard, Odilon Redon, Van Gogh, Cézanne, Renoir, Matisse, Manguin, Marquet, l’affiche est alléchante.

L’exposition compte notamment ce magnifique et si sensible Débarcadère de Cannes par Bonnard et acquis en 1924 Il ont déjà acheté une vingtaine de toiles de l’artiste lorsqu’ils font sa connaissance en 1916. Venu à Winterthur, la localité où se trouve la villa Flora, pour l’inauguration inaugurale du Kunstmuseum, Bonnard loge à la villa Flora et se lie d’amitié avec le couple.

De 1995 jusqu’à sa fermeture provisoire en 2014, la Villa Flora avait partiellement ouvert ses portes aux visiteurs. Grâce à d’anciennes photos d’archives également exposées, l’on pourra se faire une idée de la vie selon toute vraisemblance heureuse qui y régnait.

PHB

Musée Marmottan Monet du 10 septembre au 7 février 2016

Vue de la Villa Flora vers 1900. Source: Archives Villa Flora

Vue de la Villa Flora vers 1900. Source: Archives Villa Flora

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Exposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La collection par bonheur à Marmottan

  1. Zucconi Réjane dit :

    Qu’on se le dise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *