Hiver 2016 : les ours de Thoiry ont tranché

Ours en peluche. Photo: PHB/LSDPVisiblement pas ébranlés par les rapports du Giec sur le réchauffement en cours, les ours de Thoiry se préparent à un hiver très froid. Selon un communiqué du zoo francilien daté du 27 octobre, les beaux plantigrades ont commencé à manifester les signes d’une hibernation précoce, présageant une saison glaciale. L’année dernière seuls 20% d’entre eux, parmi les plus frileux sans doute, avaient pris leurs dispositions augurant d’un hiver doux.

« Après avoir fait d’importantes réserves de graisse durant l’automne, a fait savoir le parc, les animaux ont diminué leur ration alimentaire et leur métabolisme a commencé à ralentir. Ainsi, leurs déplacements, moins nombreux, sont plus lents ; même les deux petits oursons, nés en février dernier, s’assagissent et suivent davantage leur mère qui les prépare à affronter sans encombres les grands froids ».

Ces ours de type baribal ont ainsi commencé à se creuser des tanières profondes qui les mettront à l’abri des rigueurs que leur instinct anticipe. Ils sont une vingtaine actuellement à profiter des cinq hectares qui leur sont réservés à Thoiry. Ils sont d’origine nord-américaine et mesurent entre un mètre quarante et deux mètres pour des poids allant de cent cinquante à deux cents kilogrammes. On en dénombre près d’un million dans le monde selon les renseignements fournis par le zoo. Ils sont végétariens mais n’hésitent pas à consommer de la viande quand l’occasion se présente, ignorant là encore, un rapport définitif de l’OMS sur le caractère cancérigène des viandes rouges.

L’ours baribal hibernera tantôt et nous passe le bonjour en même temps qu’un message hygiénique à l’adresse de nos angoisses indexées sur une actualité dont les curseurs s’affolent. C’est bien aimable de leur part d’autant que l’homme est leur principal prédateur.

PHB

https://www.thoiry.net/fr

© Arthus Boutin/Parc et Château de Thoiry

© Arthus Boutin/Parc et Château de Thoiry

 

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Anecdotique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Hiver 2016 : les ours de Thoiry ont tranché

  1. Steven dit :

    j’aime bcp. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *