Malgré le vent mauvais

Carte postale ancienne. Photo: PHB/LSDPL’art, la littérature, la poésie, le cinéma ont beau d’habitude et dans l’ensemble se poser en puissants dérivatifs de nos vies agacées, quelque chose nous pince le cœur depuis quelque temps avec un symptôme notable d’installation. Un air mauvais souffle dehors et l’on pourrait presque discerner dans le ciel les effigies de mauvais augure si bien dessinées par le réalisateur Hayao Miyazaki dans son film sorti en 2013, « Le vent se lève ».

Pour  titrer son œuvre ultime il avait choisi un extrait du « Cimetière marin », un poème de Paul Valéry. Ce prélèvement inspiré disait in extenso: « Le vent se lève! Il faut tenter de vivre! ». Tout ce préambule -qui s’imposait- pour annoncer aux lecteurs des Soirées de Paris que nous allons comme chaque année observer une pause estivale jusqu’aux environs du 23 août. Avec le vœu formé et sincère de retrouver tout le monde entier à cette date.

PHB

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Malgré le vent mauvais

  1. philippe person dit :

    Cher Philippe,
    quelle belle conclusion de la saison…
    J’ai eu la chance d’emmener mon fils Cyrano voir les « grands » Miyazaki quand il était enfant…
    Je n’avais pas été voir Le vent se lève que j’ai regardé sur Arte il y a quelques mois… C’est une merveille visuelle et d’intelligence…
    Qu’un type pareil ait vécu à la même époque que nous la justifie… quand même…

    bonnes vacances à tous et bravo pour cette année où j’ai pu faire mon miel (et parfois mon fiel) de tous ces articles inattendus et qui, même s’ils n’allaient pas dans mon sens faisaient sens et surtout étaient toujours sincères et jamais dictés par des calculs et des arrière-pensées…
    Mille bravos, donc, à tous les rédacteurs…

  2. Claude Debon dit :

    Oui, bonnes vacances quand même à l’équipe des Soirées de Paris qui nous ouvre de belles fenêtres sur le monde, malgré le vent mauvais.

  3. Marie F. Laborde dit :

    Le vent l’emportera… et tout ce qui est mauvais avec.
    Bonnes vacances et à très bientôt
    MF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *