La collection perdue du métro londonien

Avez-vous déjà perdu ou oublié quelque chose dans le métro londonien, le bus ou le train? L’exposition «The Lost Collection» est là pour vous aider à retrouver ce qui vous appartient et surtout pour vous faire découvrir un échantillon du monde extraordinaire des objets trouvés.

C’est dans une galerie de l’Est branché de la capitale, le KK Outlet, que vous découvrirez une collection d’oeuvres d’art et d’objets totalement hétéroclite. D’un grand tirage fascinant d’un couple sur un manège de fête foraine à un paysage à l’acrylique qui ressemble plus à une croûte qu’à un Renoir en passant par une valise remplie de dentiers, les pièces présentées ont un seul point commun : elles appartiennent à des inconnus. Des inconnus qui les ont oubliées derrière eux et que d’autres inconnus ont ramassées, récupérées avant d’aller leur donner un nouveau toit, celui des locaux des objets trouvés de Transport for London (TFL), à Baker Street.

Vue de l'exposition "The lost collection". Photo: Elisabeth Blanchet

Restituer ces trouvailles en tout genre à leurs propriétaires : telle est la mission du bureau des objets trouvés de TFL. Pour arriver à désengorger les milliers d’étagères d’objets orphelins tous étiquetés et référencés, Transport for London prend des initiatives originales.

Il y a plus de 2 ans, le bureau des objets trouvés engageait un photographe, Ed Aves, pour photographier les locaux, les objets et capturer l’aspect insolite et incongru du mélange inattendu des genres. Son travail photographique qui fut à l’époque publié dans de nombreux magazines ouvre ou ré-ouvre les yeux sur ce bureau des objets trouvés dont beaucoup de gens avaient oublié l’existence ou tout simplement ne la connaissaient pas.

Depuis quelques semaines, le bureau des objets trouvés a franchi une nouvelle étape, celle du monde élitiste des galeries d’art de Hoxton Square et tout particulièrement du KK Outlet, voisin de la fameuse Whitecube. Un curieux mélange de peintures et de photographies ornent les murs de la galerie : une collection de paysages et de portraits peints à l’acrylique, à l’huile ou à l’aquarelle et de tirages photos qui semblent n’avoir ni queue ni tête. On y trouve du meilleur, comme ces photos de groupes de personnes sur-imprimées sur du papier calque, comme du pire, des croûtes que l’on imaginerait même pas accrochées dans la pire des salles d’attente. Sans compter des objets encore plus variés comme une bouée de sauvetage, des béquilles ou des pagaies dont on n’aurait pas imaginé que le destin les rendent orphelins…

Mais qu’importe ! Le visiteur ne vient pas seulement pour voir de l’art, il est là par curiosité, pour découvrir à quoi une collection d’objets et d’œuvres abandonnés peut ressembler. Peut-être aussi parce qu’un jour, dans un moment d’étourderie, il a perdu un objet auquel il tenait et qu’il espère le voir réapparaître au milieu de ses camarades abandonnés. C’est ainsi que depuis le début de l’exposition, cinq personnes ont déjà reconnu leurs biens et se les verront restituer quand elle se terminera. Il ne s’agit pas seulement de restitution, cette exposition unique et originale lève enfin le voile sur une collection d’objets insolites, habituellement voués à croupir sur des étagères à poussières, tristement identiques, du bureau des objets trouvés.

 Sur le Web

Vue de l'exposition "The lost collection". Photo: Elisabeth Blanchet.

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Exposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La collection perdue du métro londonien

  1. GIRERD Maryse dit :

    Bonjour, est ce que les soirées de Paris sortent en juillet-août?
    Cordialement, Maryse Girerd

  2. Chère lectrice et chère Maryse, normalement la continuité des Soirées sera assurée en formule allégée. Nous vous tiendrons au courant. Merci de votre fidélité. PHB

  3. Marsye Girerd dit :

    Oui, on se sent un peu comme un enfant qui se demande si l’abonnement à son joural préfèré continue l’été, tellement il y a aussi du ludique avec pertinence dans les Soirées de paris..Encore bravo pour cette idée Mr Bonnet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *