Lalique double les mises

Nous avions évoqué dans Les Soirées de Paris (1) cette vente prévue chez Christie’s d’éléments de trains de luxe datant de la belle époque. L’opération de dispersion aux enchères s’est soldée le 27 septembre par un certain succès. Un panneau décoratif signé Lalique, intitulé «Figurines et raisins» (2) avait été estimé à 60.000 euros au plus haut. Il a finalement été emporté pour 133.444 euros. Et son frère jumeau est parti à peu près aux mêmes conditions.

 René Lalique a creusé l’écart en doublant pratiquement et à deux reprises l’estimation haute alors que les autres objets mis à l’encan se sont contentés de dépasser poliment la fourchette supérieure de leur évaluation de base. A l’exception peut-être, dans le «top ten» des ventes communiqué par Christie’s,  de deux maquettes, une voiture restaurant et un compartiment single qui se sont vendues respectivement à 51.400 et 49.000 euros soit plus de deux fois là aussi ce qu’il en était attendu.

(1) Relire l’article précédent cette vente.

(2)   Panneau décoratif en verre moulé pour le Côte d’Azur Pullman.

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Enchères. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *