Les Soirées de Paris se souviennent de Guillaume Apollinaire

 Un lecteur des Soirées de Paris, délicat lettré, a pris au Grand palais, dans le cadre de l’exposition consacrée à la collection Stein, cette photo d’un détail d’une peinture réalisée en 1909 par Marie Laurencin où figure Guillaume Apollinaire. Cette photo imparfaite, parce que prise avec un téléphone portable, nous la publions aujourd’hui. Car il y a 93 ans, jour pour jour, la grippe espagnole fauchait ce poète inouï.

La vie a séparé Apollinaire et Marie Laurencin mais la mort les a presque réunis puisqu’ils sont ensevelis non loin l’un de l’autre au cimetière du Père Lachaise à Paris. Marie Laurencin est décédée bien plus tard que celui qu’elle aimait malgré tout, en juin 1956. Lorsque les liens sont profonds, le temps ne les dénoue pas. C’est ainsi que Marie Laurencin, selon sa volonté, a été inhumée avec une rose dans une main et une lettre de Guillaume Apollinaire dans l’autre. Le poète de son côté repose avec son épouse Jacqueline au sein de la 86e division.

Cofondée par Apollinaire en 1912, la revue Les Soirées de Paris, qui se dirige vers son centenaire, n’oublie pas à quel personnage magnifique, elle doit son existence.

Articles liés à Apollinaire

En savoir plus sur Marie Laurencin dans Wikipédia

Marie Laurencin en 1949. Photo: Carl Van Vechten via Wikipédia

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Apollinaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *