Je lance dans le vent mon chapeau d’été

Suivant la permission de l’auteur, nous publions aujourd’hui un deuxième poème de Jacques Doucet paru dans « Lustrales » en 1946. Jacques Doucet vit à la Baule et évoque dans une dédicace aux Soirées de Paris ces « Lustrales » partagées entre « l’amour de l’enfance et l’enfance de l’amour« .


Relire ou découvrir son précédent poème publié dans les Soirées de Paris: Amour bleu.

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Poésie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Je lance dans le vent mon chapeau d’été

  1. Pour information « jodler » est un verbe intransitif de langue française qui signifie « faire des vocalises ». PHB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *