On l’appelait le Comte des nuages

Masano Abe à l'Observatoire de la foudre. Copyright: Musée de l'université de TôkuôC’est l’histoire de Masanao Abe, né à Tokyo en 1891, aristocrate de son état, onzième représentant d’une illustre famille guerrière de Fukuyama. Lui choisit de délaisser l’art de la guerre et se passionne pour la photographie et l’image animée. Il est par ailleurs diplômé de physique de l’université de Tokyo.

Lors d’une traversée en Méditerranée en 1923, il aperçoit « la Comtesse des vents », une forme étrange de nuage lenticulaire qui apparaît au dessus de l’Etna, et s’immobilise un instant avant de disparaître. De retour au Japon, il découvre cette même forme au dessus du Mont Fuji. Cette apparition sera un révélateur et le début d’un travail de recherche qu’on pourrait qualifier d’obsessionnel.

Il crée en 1927 à Gotemba, au pied du mont Fuji « l’Observatoire de recherche Abe sur les nuages et courants atmosphériques » et va dorénavant consacrer pas moins de 40 ans de sa vie à l’étude des nuages au dessus du Mont Fuji. Ses études ne se limitent pas à la simple obtention d’images d’archives mais sont accompagnées de données minutieuses sur la météorologie.

Transformations des nuages en capuchon au sommet du mont Fuji. 6 octobre 1928, de 5h30 à 7h environ. Photo: Masanao Abe (1891-1966

Transformations des nuages en capuchon au sommet du mont Fuji. 6 octobre 1928, de 5h30 à 7h environ. Photo: Masanao Abe (1891-1966

Quelques décennies plus tard, il laisse à la postérité un travail scientifique remarquable comme en témoigne l’exposition du Musée du Quai Branly mais aussi une véritable œuvre artistique par la beauté et la qualité esthétique de ses images. Et c’est ce travail artistique que le catalogue nous livre avec toutes ces reproductions en grand format ou se déclinent inlassablement le même point de vue du mont Fuji, point de vue renouvelé par les différentes configurations des nuages qui viennent le chapeauter ou le recouvrir ou encore le dissimuler partiellement ou complètement. Les nuages ont des noms comme  nuage « en capuchon particulier de type lenticulaire » ou encore nuage « vieillard » ou Nuage « tsurushi » ou aussi « mille métamorphoses des âmes »

Ce travail d’une vie de Masanao Abe prend toute sa dimension quand on sait que le Mont Fuji, symbole du Japon, est inscrit depuis 2013 par l’UNESCO au Patrimoine Mondial, et ce, au titre du patrimoine culturel. Aux yeux des japonais, Fujisan est en effet une montagne sacrée et en tant que tel fait partie de leur l’identité spirituelle et culturelle.

Masanao Abe a rendu hommage à Fujisan à sa façon, un siècle après Hokusai et ses célèbres 36 vues du Mont Fuji publiées entre 1830 et 1833.

L’exposition est produite par l’intermédiathèque de Tokyo qui s’intéresse aux croisements entre expression artistique et recherche scientifique. Elle abrite par ailleurs le quai Branly-Tokyo, un espace d’exposition permanent et lieu d’échanges avec le musée du quai Branly.

Marie-Pierre Sensey

Jusqu’au 17 janvier 2016 Musée du Quai Branly. Atelier Martine Aublet

Le mont Fuji et un nuage en capuchon particulier de type lenticulaire. 27 décembre 1929. Musée de l'université de Tôkuô. Photo: Masanao Abe (1891-1966)

Le mont Fuji et un nuage en capuchon particulier de type lenticulaire. 27 décembre 1929. Musée de l’université de Tôkuô. Photo: Masanao Abe (1891-1966)

Nuage en capuchon sur le mont Fuji. 6 octobre 1928, vers 17h30. Musée de l'université de Tôkuô. Masanao Abe (1891-1966)

Nuage en capuchon sur le mont Fuji. 6 octobre 1928, vers 17h30. Musée de l’université de Tôkuô. Masanao Abe (1891-1966)

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Exposition, Photo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à On l’appelait le Comte des nuages

  1. Steven dit :

    Superbe histoire, supers photos. S.

  2. Amélie dit :

    Un texte superbe sur le thème des nuages : La théorie des nuages de Stéphane Audeguy

  3. Merveilleuse histoire, merveilleuses photos. PHB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *