Bons baisers

C’est juste une façon de dire, on l’aura compris. Car le port du masque est aussi devenu une bonne excuse pour éviter d’embrasser à qui mieux-mieux, surtout dans le sud où les bises entre personnes vont jusqu’à deux allers et deux retours de joue à joue. Mais on ne peut plus se sourire. Même faire la gueule est devenu vain. Il n’y a qu’en plein air et en l’occurrence sur les plages que l’on pourra voir, à compter du premier août, la bouche de notre prochain. Et encore, précaution oblige, nombreux sont ceux qui portent et porteront le masque à l’extérieur. Cela fera au final de belles traces de bronzage rectangulaires. Désormais, l’haleine n’est plus ni mauvaise ni fraîche, elle est suspecte, menaçante. Et tout cela pourrait durer encore des mois à écouter ceux qui savent.

On ne connaît pas bien l’origine du mot masque. Mais l’objet fait beaucoup parler et écrire. Lors d’une conférence à la Sorbonne en 1924, l’artiste Fernand Léger rappelait que le masque dominait « la scène antique » et que les « peuples les plus primaires » l’utilisaient « comme moyen de spectacle » (1). Oscar Wilde de son côté professait dans « Salomé »que se regarder dans un miroir revenait tout bonnement à contempler un masque. Si l’on suit son raisonnement, l’actuel voile sanitaire (home made, de chez Dior, en tissu chirurgical ou le fameux ffp2 anti-tout), ne serait donc qu’une superposition. Notre vrai visage à cette aune, serait sinon inexistant, au moins trompeur.

Tout cela pour dire que, comme chaque année en début d’été, Les Soirées de Paris suspendent pour un mois leur parution jusque vers la fin août. Cela fera 10 ans (hello Byam…) à la rentrée que cette revue fondée par Apollinaire reparaît cinq fois par semaine. Chaque article correspondant à un numéro, cela fait en ce 16 juillet, 2404 numéros publiés pour 5128 commentaires à la date d’hier. Je tiens ici à remercier lecteurs et contributeurs qui se doivent mutuellement l’existence,  je veux leur souhaiter le cas échéant de bonnes vacances et les inciter à conclure leurs cartes postales par cette expression quelque peu surannée mais sans malice qu’étaient les « bons baisers », depuis la mer ou la montagne. De partout il faisait bon respirer sans filtre, l’air de la famille.

PHB

(1) Le musée du Quai Branly/Jacques Chirac organise au mois de septembre trois visites guidées sur « les secrets du masque ».

« C’était un temps béni nous étions sur les plages
Va-t’en de bon matin pieds nus et sans chapeau » (Guillaume Apollinaire)

Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Anecdotique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Bons baisers

  1. Yves Brocard dit :

    Merci à vous, Philippe Bonnet, aux autres contributeurs et aux commentateurs, pour les bons moments que vous nous apportez chaque semaine, les découvertes ou redécouvertes, les moments d’humour, dans une large palette de thèmes et arts. Très bonnes vacances à tous et à bientôt à la rentrée, tous en forme.
    Bise!

  2. Passacaille dit :

    Bonnes vacances aux Soirées de Paris qui éclairent les matins de Montrouge !

  3. Barbey dit :

    Nous allons bien vous regretter .
    Nous apprécions tant votre élégance, culture. humour .
    Île ou oasis dont nous avons bien besoin en ces temps mauvais.
    À très vite à la rentrée
    Bonnes vacances et bons baisers
    Cb

  4. EvA dit :

    A l’air libre, voilà planté l’essentiel du contexte.. pour une vacance heureuse et revivifiante!
    Bons baisers depuis Lyon où on vous lit et apprécie aussi, qu’on se le dise…

  5. Menou Ambroise dit :

    Au grand air à l’Île de Sein, quai des Paimpolais bien évidemment !!
    Bravo Philippe , merci.
    Ambroise.

  6. Byam dit :

    Hello et merci très Cher Philippe 🙂

  7. Jacques Ibanès dit :

    À propos de masques, j’ai souvenance d’un texte italien étrange que je traduisais au lycée intitulé « Le maschere ». L’auteur, Luigi Malerba disait en substance qu’il serait intéressant que les humains puissent apposer un masque sur leurs visages en fonction de l’image qu’ils voudraient donner de leur humeur du moment. Si la plupart (dont je suis) arborent la stricte neutralité ne permettant pas de deviner les sentiments qui les animent, quelques-uns osent la couleur et même (comme ma femme) un sourire. Si la situation doit se prolonger, nul doute qu’une mode naîtra ouvrant de nouvelles perspectives …
    Bonnes vacances aux Soirées de Paris et merci à tous les collaborateurs.

  8. XAVIER VALENTIN dit :

    merci pour ces bonnes feuilles
    passez de bonnes vacances et à très bientôt
    xavier

  9. Eulalie Steens dit :

    Bons baisers….
    Et revenez-nous vite….

  10. NadineG dit :

    Merci à tous
    Bonnes vacances
    Prenez du bon temps!( expression également un peu surannée)

  11. COLETTE DUKHAN dit :

    Merci aux soirées de Paris et à vos plumes riches et passionnantes . Je vous souhaite de bonnes vacances et serais heureuse de vous retrouver à la rentrée .

  12. iturralde maialen dit :

    bonnes vacances et un grand merci pour ces délicieux moments qu’on attend tous les matins depuis le pays basque…
    Muxu

  13. Ella dit :

    bons baisers de Concarneau !
    @ bientôt

  14. Stanton dit :

    Merci Philippe pour les bons moments de lecture que vous nous offrez chaque jour. Hâte d’etre en septembre pour vous lire.
    Bel été à toutes et à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *