Bouts de nappes légendaires à Drouot

Une belle vente s’annonce à Drouot le 16 juin, celle qui concerne les bouts de nappes toujours un peu mythiques parce que comportant des œuvres d’artistes connus et pour certains légendaires. Ces parties de nappes  agrémentées proviennent du restaurant le Catalan et dont l’adresse était le 25 rue des Grands Augustins dans le 6e arrondissement.

Durant l’occupation on y voyait notamment Pablo Picasso et Dora Maar qui y venaient en voisins ainsi que Georges Hugnet dont les spumifères colorés ont déjà eu l’occasion d’honorer les pages des Soirées de Paris.

Georges Hugnet-1948 Source: Catalogue AuctionArt

Et pendant la guerre donc, le milieu artistique et littéraire venait s’y distraire, souvent à l’initiative de Georges Hugnet, précise le texte explicatif du catalogue. Picasso, Cocteau, Balthus mais aussi André Pieyre de Mandiargues ou encore Paul Eluard et sa compagne Nusch se sont prêté à ce jeu organisé qui consistait à exploiter, les taches de graisses, les ronds de bouteilles, la cendre de cigarette.

Ces petites œuvres étaient signées et datées par leurs auteurs et quand ce n’était pas le cas c’est Georges Hugnet qui apportait les précisions nécessaires sur ces bouts de papiers qu’il avait décidé de conserver.

Les estimations de ces lambeaux de nappes donnent à réfléchir. Un petit ensemble de Jean Cocteau (5 encres et 2 gouaches) se situe entre 12 et 15 000 euros et pour une série de Picasso il faut multiplier la note par 10 tandis qu’un ensemble de Dora Maar varie dans une honnête fourchette de 20 à 25 000 euros.

Un lot de bouts de nappes signées Picasso (1944) source: AuctionArt

On peut au moins se faire plaisir en allant promener son regard jusqu’aux lisières de la tentation sur le site de AuctionArt. Il est également possible de télécharger le catalogue de la vente plus globale qui se déroulera le 16 juin dans la salle 8 de Drouot où l’on notera une non négligeable aquarelle de Francis Picabia (Baigneuse et œil page 180) estimée pour moins que la moitié d’un livret A rempli et un minuscule dessin de Picasso (6,5 x 6,5 cm page 182) dont la fourchette estimative se situe entre 2500 et 3000 euros ce qui est presque donné, on l’avouera, tant une telle signature permet d’en imposer dans les dîners en ville.

Voir le catalogue

Télécharger le catalogue

Relire l’article consacré à Georges Hugnet dans Les Soirées de Paris



Print Friendly, PDF & Email
N'hésitez pas à partager
Ce contenu a été publié dans Enchères, Marché de l'art. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Bouts de nappes légendaires à Drouot

  1. Julie dit :

    Ces œuvres sont assez drôles. Ils avaient beaucoup d’humour! Je trouve que les plus grands trésors se construisent sur les choses les plus simples. L’improvisation, l’inspiration spontanée produit les meilleures œuvres. Celui qui les aura a beaucoup de chance.

  2. Ping : Dessiner “en grand“ | Si Tu Veux (Jouer)

  3. j b dit :

    C FABRIQUER DE LA VALEUR MAIS PAS DE »RICHESSE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *