Ecrit dans le noir…

Tel est le titre du dernier livre de Michel Schneider, essayiste et psychanalyste, dans lequel il nous propose une douzaine d’essais sur de grands écrivains, dont huit déjà publiés mais « amendés », et cinq inédits. Un nouveau témoignage, comme les précédents (voir notamment ses « Morts imaginaires »), de sa folle passion pour la littérature, et de son style remarquable et percutant. Continuer la lecture

Publié dans Livres | Un commentaire

Mise en Bièvre

Quand Joris-Karl Huymans se penchait sur le cours de cette vieille rivière parisienne en 1890, il en parlait comme du « plus parfait symbole de la misère féminine exploitée par une grande ville ». Filant la métaphore, il expliquait que dès son arrivée à Paris, la rivière comme « les filles de campagne », était la « proie des racoleurs, spoliée de ses vêtements d’herbes et de ses parures d’arbres ». En cette fin de 19e siècle, le romancier et critique d’art Huymans déplorait déjà le sort de la Bièvre, dans un livre illustré que l’on peut consulter facilement sur le site Gallica ou se le procurer chez un bouquiniste. Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Livres | 2 commentaires

Arnaques et poésie

Un tirailleur sénégalais enterré dans le caveau d’une famille de la haute bourgeoisie française, un mort au registre plus vivant que mort bien qu’à la gueule cassée, des milliers de cercueils pas plus longs qu’un mètre soixante ensevelis au petit bonheur la chance par des Chinois ne lisant pas le français, des commandes de monuments aux morts jamais honorées… tel est l’après-guerre de 1918 raconté par Pierre Lemaitre dans son roman “Au revoir là-haut”, Prix Goncourt 2013, et aujourd’hui porté à l’écran avec maestria par Albert Dupontel dans le film du même nom. Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | 3 commentaires

Quand la toile de Jouy se fait coquine

L’amour est une construction sociale. On le savait déjà. Le musée de la Toile de Jouy nous invite à une redécouverte des codes et des jeux de l’amour à travers quelques unes des toiles de ses collections sorties des réserves et bien souvent restaurées pour l’occasion. Un voyage à travers l’amour de 1760 à nos jours. Continuer la lecture

Publié dans Exposition | Un commentaire

La promesse de Dieu

Tourmenté par le chagrin il s’était décidé à activer l’option proposée par SB, le réseau de tous les réseaux. Ensuite il n’y avait plus qu’une seule chose à faire: décider à quel âge sa femme réapparaîtrait sur l’écran. Pierre se décida pour une date récente, juste avant l’apparition de la maladie qui devait emporter son épouse Corinne. Quelques secondes plus tard, la défunte lui disait bonjour. Continuer la lecture

Publié dans Nouvelle | 3 commentaires

Marché aux livres d’occasions, un anniversaire trop discret

Le film « Maîtresse » de Barbet Schroeder, sorti en 1975, comporte au moins une image historique. La scène se déroule dans la halle au chevaux des abattoirs de Vaugirard à Paris. On y voit un équidé mené par employé pour subir le coup de pistolet fatal. Les abattoirs ont fermé, les animaux sont partis mais la halle est restée. Et voilà trente ans que le sang n’y rigole plus entre les pavés. Depuis c’est un marché aux livres d’occasion, ouvert le week-end. On y cherche sans trouver. On y trouve sans chercher. Il y a moins de monde et surtout beaucoup moins de touristes qu’aux puces de Vanves voisines. C’est un lieu d’habitués. Continuer la lecture

Publié dans Livres | 2 commentaires

Mayonnaises antiques

L’un de ses trucs était de préparer un surmulet en le noyant dans le garum. Le surmulet est un rouget à moustaches. Le garum était un condiment antique, un brouilli-brouilla de restes de poissons, viscères compris. Apicius aimait l’extravagance culinaire qui se caractérisait notamment par un zeste de cruauté à l’égard des animaux. Les recettes de cet homme qui vivait sous Tibère soit avant et après Jésus-Christ viennent de ressortir aux éditions des Belles Lettres. Continuer la lecture

Publié dans Gourmandises, Livres | 2 commentaires

Paris 2051

Pas un bruit, pas même celui d’un oiseau et une longue file de voitures qui avancent au ralenti à travers Paris. Impossible de manifester son impatience, cela fait longtemps que les avertisseurs ont été supprimés. Toutes les voitures sont électriques et presque identiques. Elles sont certifiées zéro-carbone. Elles n’ont pas d’immatriculation. Une puce interne signale aux autorités qui est à l’intérieur et quelle est la destination des usagers. Sur une piste latérale, communément appelée « friendly-way », circule toute une gamme de véhicules à deux roues qui roulent sur une piste rouge séparée en deux par une marque verte fluo. Régulièrement un message sonore, comme descendu ciel, intervient pour signaler que l’air est pur. Continuer la lecture

Publié dans Nouvelle | 5 commentaires

Paysages à l’arrêt

Il arrive qu’un photographe puisse se réjouir. Par exemple quand il est missionné pour aller photographier le littoral ou un quelconque paysage de l’hexagone. Et qu’on lui donne carte blanche pour peu qu’il y ait immortalisation. Qu’un jour enfin quelqu’un puisse dire grâce à son travail: « avant c’était comme ça« . C’est ainsi que Sabine Delcour est allée, sur proposition du Conservatoire du littoral, photographier le Delta de la Leyre (ci-contre) du côté d’Arcachon. Il en est ressorti de belles photos savamment bouffées par le flou. Elles se trouvent parmi 1000 tirages voués aux paysages français, au milieu des 160 auteurs exposés à la BnF Mitterrand, jusqu’au mois de février. Continuer la lecture

Publié dans Exposition, Photo | Un commentaire

Un crayon à Drancy

Georges Koiransky débarque au camp de Drancy en 1942. Il est transféré sur d’autres sites français d’internement puis il retourne dans le premier selon une logique obscure. Il transpose au crayon ce qu’il y voit. Pour mieux capter la vie des internés, il est volontaire pour des corvées. Dans un dessin saisissant, il fige cette vision de cauchemar. Avec ce wagon, un enfant qui en descend sans ses parents et ce qu’il aperçoit: un comité d’accueil, notamment composé de gendarmes. Il y a peu de photos de Drancy, ce camp de transit vers un enfer plus fort encore. Les images actuellement exposées au mémorial de cette ville n’en ont que plus d’importance. Continuer la lecture

Publié dans Exposition, Histoire | 3 commentaires