Poètes et perruches

Les habitants du quartier d’Auteuil, comme les visiteurs du Jardin botanique des Serres d’Auteuil, connaissent bien le Jardin des Poètes, car l’un mène à l’autre, et réciproquement. D’ailleurs les jardiniers du second sont chargés de l’entretien et embellissement du premier.
Le Jardin des Poètes, assez vallonné, a eu plus de chance que son voisin, car il est classé inconstructible, ce qui l’a sauvé des excavatrices qui ont défoncé les Serres d’Auteuil. Jolie idée que ce Jardin des poètes inauguré en 1954, dédié aux plus connus comme à des moins connus. Quelques beaux arbres et arbustes dispersés sur un hectare et demi, dont un sapin avec ses longues branches basses où s’accrochent les enfants entre deux parties de ballon, deux aires de jeux pour les petits, quelques statues de grands noms comme Hugo (par Rodin), Pouchkine ou Mistral. André Chénier en a eu l’intuition dès le dix-huitième siècle : « Auteuil, lieu favori bien fait pour les poètes, Que de rivaux de gloire unis sous tes berceaux ». Continuer la lecture

Publié dans Jardins, Poésie | 5 commentaires

Vœux irréprochables

Nous vivons désormais en un temps d’insécurité sociale. L’acte en apparence le plus anodin, l’écrit le moins équivoque peuvent entraîner des conséquences funestes pour leur auteur. Prenons l’exemple des vœux de nouvel an. Sous le prétexte du passage d’un millésime au suivant, il est d’usage d’adresser à certaines de ses relations des congratulations masquant sous le lyrisme des termes, l’insignifiance du propos. Et patatras. Quelques jours plus tard, un destinataire vous assigne devant le tribunal judiciaire, sur le fondement de l’article 9 du code civil protégeant la vie privée. Mieux, l’association représentative d’une minorité à laquelle vous ignoriez son appartenance se saisit de l’article R 625-7 du code pénal, et porte plainte contre vous pour provocation non publique à la discrimination. Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique | 5 commentaires

Bergère ô tour Eiffel…

… ainsi que la nommait Apollinaire dans « Zone », l’un de ses plus fameux poèmes. La réouverture du « i » pour le moins majuscule de Paris, est prévue pour le 16 décembre. La tour fait l’objet d’une double actualité puisque le premier décembre, un tronçon de l’un de ses escaliers d’origine, s’est arraché un peu plus de 300.000 euros aux enchères, frais compris. Pourvu que son acheteur dispose d’une hauteur sous plafond suffisante, son bel aspect hélicoïdal et ses quatorze marches raviront le regard de ses visiteurs.Vue de la cour du Musée d’Art moderne (ci-contre), elle présente toujours bien. Sa présence rassure, c’est le meilleur des points de repère et l’on peut se dire que tant qu’elle est là, campée sur ses larges pieds, c’est que rien de vraiment grave n’est encore arrivé.
Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique, Architecture | 2 commentaires

Congés 37

Ils n’avaient rien fait d’autre que de se retrouver entre amis du côté de Mougins, dans les Alpes Maritimes. Picasso et sa compagne Dora Maar avaient invité Paul Éluard et sa femme Nusch, Roland Penrose, Lee Miller, Ady Fidelin et Man Ray. Ils étaient tous artistes, par l’écriture, la peinture, la photographie. Ils avaient décidé de se payer un peu de bon temps et beaucoup de liberté entre les plages toutes proches et ce village en légère altitude où Picasso avait une propriété. Man Ray avait emporté sa caméra et quelques bobines obligeamment prêtés par Kodak. Il avait fait de ce séjour un film (son dernier) qui nous est donné actuellement à voir (jusqu’à la fin du mois) sur France TV. C’est aussi là-bas que par hasard, il découvrira les possibilités de la solarisation en photographie et surtout les joies toujours trop courtes des vacances entre amis. Continuer la lecture

Publié dans Documentaire | 7 commentaires

Evadons-nous avec Philémon

À l’heure où il est plus que jamais nécessaire de s’évader par l’imaginaire, la bande dessinée semble une belle échappatoire à la morosité ambiante. En avril dernier, le comédien et chroniqueur de radio François Morel déclarait non sans humour : “J’ai eu le projet de profiter du confinement pour lire Proust. En fait, je crois que je vais relire Astérix.” Alors, pour ce bis repetita qui s’éternise, Proust ou Astérix ? Les deux cases ayant déjà été cochées, ce serait plutôt : “Les hommes de bonne volonté” ou Blueberry ? Ce sera finalement Philémon… Une évasion par le rêve et les images. Petit rappel pour celles et ceux qui n’auraient pas lu ou même jamais entendu parler de Philémon : la série des Philémon a été créée par un auteur et dessinateur français, Fred (1931-2013), de 1965 à 1986, avec un tout dernier album paru sur le tard, en 2013. La série narre les aventures d’un jeune adolescent, Philémon donc, dans le monde onirique des lettres de l’Océan Atlantique. Oui, vous avez bien lu : “dans le monde onirique des lettres de l’Océan Atlantique. ”
Continuer la lecture

Publié dans BD | 5 commentaires

Recette de saison

Au mitan de son règne, Sa Majesté Louis le Quatorzième avait les mâchoires fort délabrées. Par surcroît, en 1685, un chirurgien avait malencontreusement lors de l’extraction d’une dent gâtée, perforé sa voûte palatine. Bref, il résultait de tout ceci une gêne à la mastication dont ses cuisiniers durent tenir compte. Pour satisfaire son grand appétit, ils lui confectionnèrent des mets à la consistance pâteuse, des hachis, des bouillis, des compotes, des purées. Dès lors, pourquoi ne pas prétendre « à la royale » ces plats cuisinés à son intention. La tradition rattache aux difficultés bucco-dentaires du souverain une préparation longue, onéreuse et compliquée dénommée par conséquent « lièvre à la royale ». Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique, Gourmandises | 6 commentaires

Le Percot de Quinze Grammes localisé

Évidemment lorsque l’on meurt à 23 ans, la postérité ne retient pas grand-chose de la personne disparue. Du poète Jean Roger Bernard Arbousset, dit « Quinze Grammes », tué d’une balle à la guerre le 9 juin 1918, il ne subsistait qu’un ouvrage de poésie intitulé « Le livre de quinze grammes, caporal ». Il devait succéder à ce livre un autre recueil et un roman jamais retrouvés. Lorsque Éric Dussert publie en 2013 (aux éditions Obsidiane) un livre sur ce très jeune auteur, il mentionne également qu’aucun exemplaire du journal des tranchées, « Le Percot de Quinze Grammes », n’a  jamais été retrouvé. La BnF conserve 130 journaux de ce type, dont le « Case d’Armons » d’Apollinaire, mais pas celui-là. Or il se trouve qu’il y en a un, le numéro quatre, que la Bibliothèque de Besançon a numérisé. De surcroît il est consultable en ligne (1) et c’est une découverte. Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique, Poésie | 5 commentaires

Cocktail culturel en cinq volumes

On aimerait bien en savoir davantage sur ce portrait, mais la notice n’indique pas autre chose que « buste de jeune femme, bois peint du 15e siècle, école florentine, époque des Médicis ». Oui on aimerait bien le savoir autant que sa modernité précoce, sa beauté, ce regard étonnant, laissent bouche bée. Mais le travail iconographique du « Dictionnaire des œuvres de tous les temps et de tous les pays » par le tandem d’éditeurs Laffont-Bompiani, laisse souvent perplexe. Cette image accompagne un texte sur l’histoire des papes où il est certes question des Médicis et de Florence, mais la pertinence de ce buste féminin  apparaît comme aléatoire au contraire sur la page d’à côté, d’un indiscutable portrait de Jean VII en mosaïque. C’est en tout cas une belle surprise parmi beaucoup d’autres que l’on trouve au hasard des cinq gros volumes de cette édition des années soixante. Continuer la lecture

Publié dans Livres | 4 commentaires

Hypnose, hystérie et bal de la mi-carême à la Salpêtrière

Le tout premier roman de Victoria Mas, “Le bal des folles” (2019), est une réussite. Le sujet fait pourtant froid dans le dos. D’une plume alerte et extrêmement bien documentée, la jeune et talentueuse romancière s’immisce dans le service du docteur Charcot, à Paris, à l’hôpital de la Salpêtrière. À travers de très beaux portraits et une intrigue des plus haletantes, elle nous narre l’existence de ces recluses en un lieu dévolu, en cette fin de XIXème siècle, à la folie féminine et aux expérimentations du célèbre neurologue. Si tout un chacun a plus ou moins déjà entendu parler du travail sur l’hypnose et sur l’hystérie du Dr Charcot (1825-1893), et de la maladie neurodégénérative qui porte son nom, cette histoire permet d’y regarder d’un peu plus près. Un roman sensible et terrifiant qui a récolté différents prix, dont le prestigieux Prix Renaudot des lycéens 2019. Continuer la lecture

Publié dans Livres | 6 commentaires

Petit abécédaire pandémique

Achats essentiels… nous avons pris conscience que nous faisions des tas d’achats non essentiels auprès de commerces de seconde nécessité. Mais la définition d’essentiel peut varier d’un décret à l’autre, d’un individu à l’autre. Certaines femmes ne peuvent pas se passer de leur rouge à lèvres Mac (non testé sur les animaux), alors que des jeunes attendent fébrilement les derniers épisodes de « Assassin’s Creed » ou de « Stars Wars ». Lors du Confinement II, le classement des librairies en «commerces non essentiels» a provoqué une révolte citoyenne, car quel décret gouvernemental peut-il décréter qu’un livre n’est pas essentiel ? Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique | 4 commentaires