Bécassine c’est ma cousine

C’est un bien joli conte descendu dans nos salles comme un ballon dans un jardin. Avec Bécassine à bord. Il paraît que certains Bretons se sont récriés. Ils n’avaient probablement pas encore vu le film. Parce que l’héroïne dépeinte par Bruno Podalydès est bien plus maligne que la plupart des personnages d’une histoire qui enchantera les écrans de nos vacances.
En plus d’être futée, Bécassine est aussi très humaine et même empathique, comme on dit de nos jours. Elle est apparue pour la première fois dans l’hebdomadaire « La semaine de Suzette » en 1905. Et réapparue en 2018 sous les traits de Emeline Bayart. Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | Un commentaire

Le rendez-vous du fantôme de Rambouillet au solstice d’été

Au loin l’océan urbain du Caire dont les vagues grises se brisent sur le front du désert et là-bas, les pyramides de Gizeh que je n’ai pas quitté des yeux depuis notre hôtel. Au pied de la plus grande d’entre elles, une blessure de béton protège, intacte, la barque solaire, un gigantesque puzzle de 1224 pièces, grâce auquel le Dieu Râ a conduit le pharaon Khéops de l’aube au crépuscule vers son dernier empire.  Quarante-cinq siècles déjà. Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique, Jardins | Laisser un commentaire

La modernité vers la fin

En 1957, la forme extravagante de ce téléviseur préfigurait l’avenir. Sur l’unique chaîne de l’époque la famille réunie pouvait s’émerveiller d’émissions ô combien excitantes comme « Papa a raison », « Le tour de France de deux enfants » ou encore « Les enquêtes du commissaire Prévost ». La machine avait été conçue par un certain Philippe Charbonneaux (1917-1988). Aujourd’hui inerte, avec qui sait, de vieux échos de soirées disparues enfouis dans ses tubes, elle est visible au Centre Pompidou  dans le cadre d’une exposition sur l’Union des artistes modernes (UAM). Continuer la lecture

Publié dans Exposition | Un commentaire

François d’Assise : un saint humain trop humain ?

François d’Assise est une des figures qui a le plus inspiré les auteurs de théâtre pour notre présent : modèle d’incarnation, bien planté dans le sol avec ses sandales ; modèle «écologique» avant l’heure dans son éloge d’une création donnée et d’une nature-sœur ; modèle de radicalité et de pauvreté dans son amour pour Jésus le conduisant à partager la passion de celui-ci et ses stigmates. Adel Hakim et Robert Bouvier mettent en scène François par l’intermédiaire des mots de Joseph Delteil, passeur-poète du début XXe siècle, qui écrivit un texte magnifique sur l’homme d’Assise. Continuer la lecture

Publié dans Théâtre | 2 commentaires

Point de départ pour le bloc

Cela ressemblerait presque à un arrêt de bus avec les quatre sièges alignés afin de patienter. Mais la comparaison s’arrête là. Depuis un certain temps, c’est assez surprenant et paraît-il apprécié des patients, on peut se rendre au bloc opératoire comme un grand. En tenue idoine le sujet attend un agent hospitalier qui l’accompagnera dans la salle où à la lumière d’un scialytique, il livrera son corps aux mains d’un chirurgien. Cette initiative déconcertante a même fait l’objet d’un jargon technocratique. Cela s’appelle le « virage inclusif » soit l’incitation à faire les choses soi-même, qu’un certain Jacques Borrel avait théorisé dans les années soixante sur les autoroutes avec les premiers self-service. Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique | 5 commentaires

Mystères pianistiques

«Dans ma vie, j’ai rencontré trois génies. L’un était Clara Haskil, l’autre professeur Einstein, le troisième Sir Winston Churchill», déclare Charlie Chaplin au début du remarquable documentaire «Clara Haskil : le mystère de l’interprète», diffusé sur Arte en août 2017, toujours visible sur Dailymotion.
Effectivement, les grands interprètes, particulièrement les grands pianistes, sont des mystères, et il est difficile d’expliquer par exemple pourquoi soixante ans après sa mort, la grande Clara demeure une référence absolue, elle qui trouvait ses concerts et ses enregistrements « infects ». Le critique musical Alain Lompech tente une réponse en disant que lorsqu’il l’a entendue pour la première fois à la radio, vers l’âge de dix ans, il a éprouvé le sentiment qu’elle ne jouait que pour lui. Continuer la lecture

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Des perles et des couleurs

Alors que le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne fête aujourd’hui ses trente ans par une troisième exposition personnelle consacrée à l’enfant du pays Jean-Michel Othoniel, avec des œuvres à la tonalité apparemment plutôt sombre, revenons à ce qui a fait la renommée de l’artiste plasticien auprès du public, à savoir ses installations et sculptures en perles de verre colorées. Les Parisiens ont ainsi la chance d’en avoir une pérenne à demeure. Continuer la lecture

Publié dans Surprises urbaines | Laisser un commentaire

Le moustique-tigre s’approche du métro

Bien que son costard s’inspire du zèbre on a préféré l’apparenter au tigre. Sans doute parce que contrairement au premier, il chasse.  Son unique idée est de nous piquer et de préférence aux chevilles si l’on en croit les spécialistes. En outre il est susceptible de nous transmettre des maladies du type dengue, chikungunya ou zika. Adepte du co-voiturage, il prend comme passagers les microbes correspondant à ces maladies avant de les réinjecter à chaque étape-gourmande. De grands chefs d’État en auraient été les victimes d’où leur humeur irritable et leur comportement erratique. Le moustique-tigre est désormais présent dans plus de 100 pays, il serait arrivé en France en 2004 et aurait en 2018 gagné presque tous nos départements, jusqu’à l’Île-de-France et un un jour forcément, le métro. Continuer la lecture

Publié dans Anecdotique | 2 commentaires

Bagdad en scène

Quel beau titre que celui de l’exposition actuelle de l’Institut des Cultures d’Islam (ICI) ! Et quelle belle et surprenante exposition ! À rebours des références à la dictature, la guerre, le terrorisme, généralement associés au nom de la capitale irakienne, il n’est question pour une fois que d’art et de culture. La ville est évoquée par le regard lumineux d’artistes qui s’attachent à revisiter la Bagdad ville-monde, située au cœur d’un pays où se sont succédé plusieurs civilisations brillantes. Civilisations que les fous de guerre, ou de Dieu, auraient bien voulu annihiler en détruisant tous témoignages (et en faisant fortune), en particulier par le pillage du Musée National d’Irak en avril 2003, à l’arrivée des Américains, et par les agressions très médiatisées de Daech, comme à Mossoul. Continuer la lecture

Publié dans Exposition | Laisser un commentaire

Le « Dark Continent » de Ghada Amer

Ghada est égyptienne et c’est à l’âge de 11 ans qu’elle vient vivre en France avec sa famille. Elle en partira quelques années plus tard à la fin de ses études d’art, après son séjour à la villa Arson de Nice en 1995, dépitée par trois refus successifs à ses trois demandes de naturalisation française dont elle garde encore un souvenir amer : «La France ne m’aime pas». Direction New York où elle vit toujours, à Harlem. En 2000, soit 5 ans plus tard, son succès à la biennale de Venise – elle y reçoit le prix Unesco -marque pour elle le début de la reconnaissance internationale. Continuer la lecture

Publié dans Exposition | Laisser un commentaire