Dix ans de confidences murmurées au Musée du Quai Branly

Extérieur du Musée du Quai Branly.  Photo: PHB/LSDPA chaque printemps et pour toute la durée de l’été, le Musée du Quai Branly échappe presque totalement au regard depuis la Seine. La responsabilité en incombe à son beau jardin qui, les années aidant, fait désormais paravent. Pour photographier le bâtiment signé Jean Nouvel et qui s’apprête à fêter ses dix ans, les visiteurs se tordent le squelette afin de trouver l’angle rare. La paroi vitrée, qui reflète le quai, lui confère un surcroît de discrétion regrettable. Continuer la lecture

Publié dans Musée | Un commentaire

Britannicus plus que jamais à la page

L'affiche de BritannicusTissu d’intrigues politiques, de luttes de pouvoir, de manigances, d’exactions, d’ambitions et de trahisons, mais aussi de passion, de haine et d’amour, “Britannicus” parle tout autant aux spectateurs d’aujourd’hui qu’à ceux du XVIIème siècle en leur temps. Le sujet est d’une belle intemporalité.
Alors qu’elle n’y avait plus été jouée depuis une dizaine d’années – la dernière mise en scène remontant à celle de Brigitte Jaques-Wajeman donnée au Théâtre du Vieux-Colombier en 2004 avec Alexandre Pavloff dans le rôle de Néron et Dominique Constanza dans celui d’Agrippine –, “Britannicus”, tragédie en cinq actes et en vers de Jean Racine, revient à la Comédie-Française, Salle Richelieu, dans une nouvelle production. Continuer la lecture

Publié dans Théâtre | Laisser un commentaire

Malaise chez les « habitantes »

Affiche du film "Les habitants"Raymond Depardon, grand photographe et tout aussi grand cinéaste, s’est demandé comment allait la France, et notamment celle des villes de province. Il en a fait un film, sobrement intitulé Les Habitants, sorti le 27 avril. Sa méthode a été longuement commentée. En compagnie de sa complice, Claudine Nougaret, également épouse, monteuse, ingénieure du son… il a sillonné le pays, plantant au hasard des routes une caravane gentiment rétro au cœur des villes. Là, il a invité les gens à venir finir leurs conversations à l’intérieur, deux par deux, autour d’une table installée devant une vitre encadrant le décor extérieur. Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | 3 commentaires

Une prise d’otages pour se détendre

L'affiche de "Money Monster". Photo: PHB/LSDPPour situer en deux lignes l’histoire de « Money monster », un film signé Jodie Foster, il faut imaginer David Pujadas pris en otage en direct durant le 20h sur France 2. Sauf qu’en l’occurrence il s’agit d’une télé américaine. Lee Gates est un journaliste-présentateur burlesque, complètement vendu au monde la finance. Jusqu’au jour où… Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | 3 commentaires

Leçon d’attention à la personne au Musée des Beaux-Arts de Rouen

(Ci-contre : Claude Monet en "hispter" vers 1887/John Singer Sargent, Photo : MPS)Les impressionnistes n’ont pas seulement inventé un courant artistique basé sur une manière, une façon de peindre, ils ont aussi modifié profondément la pratique de la peinture des paysages: en sortant les chevalets des ateliers pour les mettre en pleine nature, -un geste qui nous semble aujourd’hui anodin- ils affichent, pour leur époque, une pratique novatrice. De façon générale, ils ont été les témoins de l’avènement de l’industrie et de la croissance urbaine et ont accompagné les changements économiques et sociaux du dernier quart du XIX ème.

(Ci-contre : Claude Monet en « hispter » vers 1887/John Singer Sargent, Photo : MPS)

Continuer la lecture

Publié dans Exposition | 2 commentaires

Shanghai Tower : la seconde plus haute tour du monde

Les 3 tours WFC, Jin Mao et Shanghai Tower/©Lottie BrickertToujours plus haut ! L’ouverture imminente des portes de la « Shanghai Tower », la seconde plus haute tour du monde, est l’occasion de dresser un panorama des géantes de Shanghai et de revenir sur l’histoire du développement récent de la ville.

(Ci-contre les 3 tours WFC, Jin Mao et Shanghai Tower/©Lottie Brickert) Continuer la lecture

Publié dans Architecture, Surprises urbaines | 8 commentaires

De bagatelle en bagatelle

vignettePourquoi donc Françoise Hardy a-t-elle intitulé son autobiographie publiée en 2008 « Le désespoir des singes et autres bagatelles »? Elle y raconte sa vie, lucide et ironique comme toujours, évoque ses amours chaotiques avec Jacques et son amour absolu pour son fils Thomas, ne cache rien de sa lutte contre un lymphome de MALT diagnostiqué en 2001.

Continuer la lecture

Publié dans Jardins, Musique | 4 commentaires

Amok : une fièvre contagieuse

Amok. Photo: Christophe BrachetSur scène, un homme aux petites lunettes cerclées d’or, seul son visage est éclairé et il vient nous demander assistance. Demander de l’aide suppose de dire, tout dire. C’est là le cœur du projet de Stefan Zweig dans sa nouvelle Amok. Un appel à l’aide qui devient confidence enfiévrée sur la scène du Théâtre de Poche.
Les lunettes cerclées d’or sont bien vite ôtées, le costume dérangé, l’homme que nous voyons est sur un bateau qui file vers l’Europe et il fuit après cinq années passées en Malaisie. Continuer la lecture

Publié dans Théâtre | 3 commentaires

Turner, maître de la couleur au Centre d’art Caumont d’Aix-en-Provence

(Ci-contre : "Autoportrait", vers 1798, Tate Gallery. © Tate, London 2000)Matisse a dit à son propos qu’il devait être « le passage entre la tradition et l’impressionnisme ». De fait, les historiens d’art retiennent de lui qu’il fut un précurseur, un aquarelliste de talent et un peintre non moins doué qui influença de grands artistes de Delacroix, qui fut son contemporain, jusqu’à Monet. Son nom ? William Turner, sujet britannique né en 1775 dans une famille modeste de Londres (son père était barbier). Peintre autodidacte et coloriste réputé, William Turner fait l’objet d’une rétrospective sur le thème de la couleur, précisément, organisée par l’Hôtel de Caumont Centre d’art d’Aix-en-Provence avec la Turner Contemporary de Margate (Royaume-Uni). (Ci-contre : « Autoportrait », vers 1798, Tate Gallery. © Tate, London 2000) Continuer la lecture

Publié dans Exposition | 5 commentaires

Au pays des arbres sculptés

Photo: Bruno SillardJe m’approche, le faucon me regarde, immobile, étrange. Il s’est posé au sommet d’un tronc d’arbre. Comme surpris dans son sommeil, un nain ou est-ce un elfe se cache dans un champignon. Il soulève le chapeau me voit, il le referme aussitôt. Quel est ce monde étrange qui peuple la forêt. Je savais bien qu’il ne fallait pas que je m’aventure par là. Victor Hugo… «C’est l’essaim des Djinns qui passe et tourbillonne en sifflant! Les ifs, que leur vol fracasse, craquent comme un pin brûlant. Leur troupeau, lourd et rapide, volant dans l’espace vide, semble un nuage livide qui porte un éclair au flanc. (…) Ils sont tout près! Quel bruit dehors! Hideuse armée de vampires et de dragons!». Continuer la lecture

Publié dans Jardins | Un commentaire