Archives de catégorie : Poésie

Donia sans dédain

« Dans l’oubli des tentures, les fronts bas font naufrage au large des pavés ». C’est avec ce genre de composition poétique que l’on se décide à en savoir plus sur quelqu’un et donc de parcourir « L’inconnu cardinal », le mince tout … Continuer la lecture

Publié dans Livres, Musique, Poésie | 3 commentaires

Apollinaire avec son cheval Loulou

En route vers le front ou sur le front, il arrive à Guillaume Apollinaire de boire du champagne. Les obus qui lui tombent à côté ne lui causent dit-il pas d’émoi sauf une fois : « un obus dans la maison … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Poésie | 4 commentaires

Les rendez-vous de la rue Huyghens

« Je ne passe jamais  devant l’atelier de la rue Huyghens sans enlever mon chapeau ». Ces propos d’Erik Satie rapportés par Max Jacob permettent de mesurer l’importance des manifestations artistiques qui se sont déroulées dans l’atelier d’un peintre à la renommée … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Histoire, Poésie | Laisser un commentaire

En passant par Passy

S’il y a bien une chose qui ne manque pas sur les stèles du cimetière de Passy, plus que partout ailleurs, ce sont les particules. Comtes, comtesses et autres titres nobiliaires foisonnent sur ce fortin de deux hectares dominant la … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Enchères, Poésie | 3 commentaires

Cahors au coeur du surréalisme

En découvrant le village de Saint-Cirq Lapopie, l’écrivain André Breton a décrété que dès lors il cesserait de « se désirer ailleurs ».  Soit un bel et rare exercice de surréalisme autocentré pour celui qui détenait les clés du genre. Mais c’est … Continuer la lecture

Publié dans Exposition, Poésie | 7 commentaires

Je suis le pauvre MACCHABE mal enterré

« Il n’est point gai d’être mort, tout cela manque de confort, si j’avais un bout de ficelle, je sonnerais la sentinelle ». Ces quatre vers de la « Ballade du pauvre Macchabé mal enterré » sont issus d’un texte dont il a été … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Livres, Poésie | Laisser un commentaire

Et lui aussi était peintre

Il paraît que le piano a fini en miettes. Dans l’avant-dernière parution des Soirées de Paris de la seconde série en juin 1914, est relaté le concert que donna Alberto Savinio dans les locaux de la rédaction, au 278 BD … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Poésie, Presse | 2 commentaires

N’habitent plus à l’adresse indiquée

Aujourd’hui c’est une agence immobilière, avant c’était un magasin d’électroménager et avant encore, à l’époque ou Pablo Picasso et Max Jacob se partageaient une chambre dans l’immeuble à côté, c’était une charcuterie. On doit pouvoir spéculer sur le fait qu’affamés, … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Histoire, Poésie, Surprises urbaines | Un commentaire

Les coquelicots recolorent Paris

Apollinaire, devenu militaire, écrivait à Lou son amante ardente, nombre de poèmes fleuris. Le 21 juin 1915, il lui disait que…  « dans les champs les coquelicots se fanent en se violaçant/et en répandant une odeur opiacée/je contemple ton absence et … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Poésie | Un commentaire

1914 sans la guerre

Malgré son titre un peu sibyllin,  “Les Amis de 1914“  ne désigne pas une association d’anciens combattants  miraculeusement sortis vivants de la Grande Guerre. Créé en 1933 et actif jusqu’en 1939, ce cercle avait pour but de regrouper le Tout-Paris … Continuer la lecture

Publié dans Apollinaire, Histoire, Livres, Poésie | 3 commentaires